null Comment trouver et choisir sa femme de ménage ?
Soufflez !

Choisir une femme de ménage, comment s’y prendre ?

Publié le 30 août 2021

7 minutes de lecture

Choisir une femme de ménage, comment s’y prendre ?

Vous avez besoin d’un coup de pouce pour les tâches ménagères ? Vous ne savez pas par où commencer pour trouver la femme de ménage idéale ? Comment dresser la liste de ses critères pour bien faire votre choix ? Où trouver votre femme de ménage ? Quels sont les tarifs moyens d’une prestation de ménage ? Nous répondons à toutes vos questions et même plus encore !

 

Définir vos critères pour le choix de votre femme de ménage à domicile

S'il n'existe pas de formule unique qui répondra à la variété des situations et des besoins, il y a tout de même des questions incontournables à se poser pour avoir toutes les cartes en main au moment du choix. Par exemple, le volume horaire de la prestation et la nature des tâches à réaliser constituent des points essentiels. Pour vous aider, nous avons établi une liste non exhaustive de questions à poser lors d’un premier entretien avec votre future femme de ménage ou prestataire de service.

 

Les horaires de travail

Ça y est, votre ménage prend trop de place dans votre quotidien, vous souhaitez opter pour un service d’aide à la personne. Avant tout, il vous faut estimer le volume horaire de la prestation dont vous aurez besoin. Pour cela :

  • Déterminez s’il s’agit d’un besoin régulier comme l’entretien de votre domicile, le repassage, les courses, le linge ; ou d’un besoin plus ponctuel comme votre grand ménage de printemps, un déménagement ou un nettoyage après avoir effectué des travaux.

  • Essayez d’estimer le nombre d’heures dont vous auriez besoin pour faire vous-même votre ménage.

  • Fixer la fréquence que vous souhaiteriez pour votre ménage (tous les 2 jours, 1 fois par semaine, etc.)

Le volume horaire de la prestation établi, il ne vous reste plus qu’à lister les composantes de la prestation que vous attendez.

Les différentes tâches ménagères à réaliser

Établir vos besoins en termes de prestation vous permettra de mieux vous orienter dans votre recherche. Nettoyage, repassage, courses, repas : chaque foyer a ses propres besoins. Si par exemple, vous vous chargez de faire les lits mais que vous détestez nettoyer la douche, une offre "à la carte" correspondra mieux à vos attentes.

Souvent, les prestations classiques comprennent le ménage (dépoussiérer, aspirer et nettoyer les sols), le nettoyage de la cuisine (plan de travail, placard, éviers), de la salle de bain et des toilettes. A cela, vous pouvez ajouter des options supplémentaires comme le repassage de vos chemises, le nettoyage de vitres, les courses alimentaires et même la préparation des repas. Ces options sont éligibles au crédit d’impôt, au même titre que les prestations classiques.

N’oubliez pas aussi de comptabiliser le nombre de personnes qui vivent sous votre toit, y compris nos amis à quatre pattes. Et oui, plus on est de fous, plus on salit.

 

4 questions à se poser lors de l’entretien

Que vous fassiez appel à un prestataire de service ou que vous passiez par l’emploi direct, n’hésitez pas à organiser une rencontre chez vous avec votre future femme de ménage ou votre futur prestataire. Ce sera l’occasion de lui faire découvrir votre maison et de lui poser toutes vos questions.

Voici 4 points incontournables à aborder lors de ce premier échange :

  1. Le temps nécessaire pour nettoyer votre salon ou ranger la chambre conjugale par exemple
  2. Les produits utilisés pour le nettoyage. Parfois la personne vous demandera de fournir vos propres produits ménagers, parfois non. N’oubliez pas de mentionner vos éventuelles allergies et de préciser si vous préférez des méthodes particulières (utilisation de produits bio par exemple)
  3. Son expérience et sa pratique : formation, techniques de travail, connaissance des règles de propreté et d’hygiène
  4. Son organisation de travail : déroulé d’une prestation type

 

Où trouver votre femme de ménage ?

Si vous optez pour l’emploi direct, vous allez devoir choisir par vous-même votre femme de ménage. Pour cela, les petites annonces sont légions sur internet et même dans votre boulangerie ! Si vous connaissez des personnes qui font déjà appel à ce type de prestation, n’hésitez pas à leur en toucher deux mots. Même si vos besoins diffèrent, ils pourront peut-être vous conseiller quelqu’un.

Et pour vous accompagner dans les différentes démarches pour bien déclarer votre femme de ménage, vous pouvez consulter notre article dédié ici.

Si vous choisissez de passer par un mandataire ou un prestataire de services, ces organismes se chargeront du recrutement et s’occuperont des aspects administratifs. Ils sauront vous conseiller des personnes qualifiées et professionnelles. Vous pourrez bien sûr rencontrer différentes personnes afin d’échanger avec elles pour savoir si leurs méthodes de travail vous correspondent.

Pour en savoir plus sur les différents statuts que vous pouvez envisager, rendez-vous sur notre article : emploi direct, mandataire ou prestataire de service.

 

Le prix d’une prestation de ménage, un élément important

Le tarif horaire moyen d’une prestation de ménage après crédit d’impôts se situe entre 11 et 14€ en milieu rural, et jusqu’à 19€ en ville. Cette estimation comprend le temps passé, et selon la prestation établie les produits ménagers et les frais de déplacement.

Le prix d’une prestation peut sensiblement varier en fonction de la taille de votre logement, de votre localisation, du volume horaire, du type de prestation, l’expérience et la qualification du prestataire de service et également de votre statut (emploi direct, mandataire ou prestataire de service).

 

Les démarches administratives

En fonction de votre statut (particulier employeur, en passant par un mandataire ou un prestataire), vos droits et vos devoirs diffèrent sensiblement. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre article sur le sujet. Petit tour d’horizon des démarches administratives à entreprendre.

 

Déclarer votre femme de ménage

Tout d’abord sachez que la déclaration est une obligation légale lorsque vous employez une femme de ménage. Par ailleurs, elle vous permettra de profiter des dispositifs fiscaux et aides prévus au titre du service à la personne comme le crédit d’impôt.

Pour cela, il vous suffit de déclarer les salaires dans la case 7DB, rubrique « Emploi d’un salarié à domicile » de votre déclaration de revenus (en cochant la case 7DQ pour la première année).

En passant par un prestataire comme O2, ce dernier vous fournira une attestation fiscale afin de faciliter votre déclaration. Vous devrez donc reporter le montant des dépenses engagées auprès d’O2 pour pouvoir jouir du crédit d’impôt.

 

Faut-il prendre une assurance ?

Ici encore, c’est votre statut qui conditionnera vos obligations en matière d’assurance.

 

L’emploi direct (valable également si vous passez par un mandataire)

Tout d’abord, vérifiez auprès de votre assurance habitation si votre contrat indemnise les éventuels dégâts causés par votre femme de ménage.

En tant que particulier-employeur, vous êtes dans l’obligation d’avoir une assurance responsabilité civile. Elle permet d’indemniser votre femme de ménage en cas d’un éventuel accident ou des blessures. N’hésitez pas à consulter votre contrat pour vérifier que la responsabilité civile y est bien incluse. Vous pouvez aussi contacter directement votre assureur pour lui poser la question.

Sachez pour autant que, selon le Code Civil (art. 1384), vous êtes responsable de tous dommages de biens causés par votre femme de ménage. Votre employée n’est donc pas dans l’obligation de rembourser la casse (sauf si celle-ci est volontaire). Pour protéger vos biens, il vous faudra souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle.

 

Les sociétés de prestation de services

En faisant appel à une société prestataire, vous ne serez pas responsable des dommages causés chez vous. Les organismes prestataires sont généralement assurés pour toutes prestations effectuées à domicile. En cas d’accident ou de casse lié à la prestation de ménage, c’est le prestataire qui prendra tout à sa charge.

 

Quelles sont les modalités de paiement ?

La façon la plus simple pour rémunérer une femme de ménage est de passer par le chèque emploi service universel (CESU). En commandant directement sur leur site ou via votre banque, vous pourrez déclarer votre employé à l’URSSAF tout en le payant. La seule contrainte est donc de déclarer chaque mois les heures travaillées. De plus, les calculs de cotisations seront effectués en même temps, plus besoin de calculer cela en plus ! Vous pouvez également passer par un virement bancaire ou par un chèque, comme pour n’importe quel emploi.

Vous pouvez également passer par un paiement en liquide, mais il est très souvent connoté comme un souhait de vouloir dissimuler des heures travaillées. Or, nous le rappelons, le travail au noir est illégal et passible de poursuites et d’amendes.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour choisir votre femme de ménage ! Même si faire son choix semble parfois compliqué, vous vous en sortirez avec un peu de méthode en définissant vos critères et en abordant les points essentiels lors de l’entretien. Et si vous ne voulez pas gérer la recherche, le recrutement et une partie de l’administratif, vous pouvez bien-sûr faire appel à un prestataire de services comme O2 pour avoir l’esprit tranquille !

Chaque besoin
est unique !
Laissez-vous guider,
O 2
vous accompagne

Sur la même thématique

Publié le 29 juin 2022

3 minutes de lecture


Publié le 29 juin 2022

4 minutes de lecture


Publié le 29 juin 2022

2 minutes de lecture