Retour 6 aliments à éviter en cas d’hypertension artérielle

Soufflez !

6 aliments à éviter en cas d’hypertension artérielle

Publié le 6 mai 2024

3 minutes de lecture

6 aliments à éviter en cas d’hypertension artérielle

La journée mondiale de l'hypertension artérielle se tiendra le 17 mai prochain, l’occasion pour nous de mettre en lumière le rôle d’une alimentation saine dans la prévention de la maladie. En conservant un poids stable, en mangeant moins gras et en adoptant un mode de vie sain, il est possible de limiter les risques. Certains aliments, très riches en sodium, peuvent au contraire favoriser la rétention d’eau et la tension artérielle. On vous explique tout.

Hypertension artérielle et alimentation : quel est le lien ?

On parle d’hypertension artérielle pour désigner cette pathologie cardiovasculaire silencieuse qui constitue l’une des principales causes d’infarctus du myocarde, d’insuffisance cardiaque ou encore d’accident vasculaire cérébral (AVC). L'hypertension artérielle se traduit par une pression trop importante du flux sanguin sur la paroi des vaisseaux. Elle est définie lorsque la pression artérielle est à plusieurs reprises :

  • Supérieure à 140 mmHg (systole) pour la pression maximale ;

  • Supérieure à 90 mmHg (diastole) pour la pression minimale.

En France, on estime qu’1 adulte sur 3 serait touché (source : Fondation pour la Recherche Médicale). L’hypertension artérielle concernerait par ailleurs 65% des plus de 65 ans. Divers facteurs peuvent faire augmenter la tension artérielle, parmi lesquels les excès alimentaires, en particulier l'excès de sel. Celui-ci entraîne une rétention d’eau, elle-même responsable d’une élévation de la pression artérielle. En moyenne, nous consommons 8,5 g de sel par jour alors que 5 g suffisent d’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Il est donc fondamental de consommer des aliments contenant peu de sel, mais aussi de connaître ceux qui en contiennent le plus.

6 aliments à limiter en cas d’hypertension artérielle

Justement, voici 6 aliments à éviter en cas d’hypertension artérielle, car très salés (liste non exhaustive). L’idée n’est évidemment pas de bannir ces aliments de votre alimentation, mais plutôt de diminuer leur consommation au quotidien.

Les plats industriels

Il y a tout d’abord les préparations culinaires industrielles, souvent très riches en sodium. C’est le cas des plats préparés, mais également des soupes en briques et des sauces du commerce (soja, mayonnaise, moutarde…), elles aussi très riches en sel.

La charcuterie

La charcuterie est réputée pour être riche en graisses et en sel, notamment la charcuterie industrielle. Idéalement, procurez-vous de la charcuterie de qualité dans un commerce dédié. Limitez-vous à 150 g par semaine et orientez-vous vers les produits les moins salés (le pâté de lapin, de foie de volaille ou de porc, le foie gras, le jambon blanc, le boudin blanc et noir).

Le fromage

Tous les fromages contiennent du sel pour assurer leur conservation mais certains en contiennent moins que d’autres. Il faut par exemple limiter votre consommation de roquefort, de feta, de parmesan ou encore de morbier, au profit du fromage de chèvre frais, de l’emmental ou encore de la ricotta.

La viande rouge

De manière générale, toutes les viandes d’origine animale, mais surtout la viande rouge, contiennent des matières grasses et favorisent la survenue d’hypertension artérielle. Encore une fois, l’objectif n’est pas de ne plus en manger, mais sachez que vous pouvez facilement les remplacer, entre autres par des légumes secs (lentilles, haricots secs, pois chiches…) ou par du poisson blanc.

Le sel de cuisine

La grande partie du sel que nous consommons au quotidien est déjà présente dans les aliments eux-mêmes. Inutile donc d’utiliser du sel de cuisine en plus de tout cela. Préférez les épices, le gingembre ou les herbes aromatiques si vous souhaitez ajouter de la saveur à vos plats.

Les biscuits apéritifs

Enfin, pour faire baisser votre tension artérielle, il convient de consommer moins de biscuits apéritifs. Pour cause : une poignée de chips équivaut à 1 g de sel. A noter qu’il existe des chips ou biscuits pauvres en sel, voire qui n’en comportent pas du tout. C’est d’ailleurs également le cas du pain.

Si cela vous semble trop compliqué de cuisiner sans certains aliments, n’hésitez pas à demander des conseils à votre assistant(e) de vie O2. Elle pourra notamment vous aider dans la préparation de ces repas. Nos intervenant(e)s s’adaptent à votre situation et à vos éventuelles contraintes alimentaires. C’est en plus l’occasion de partager un moment convivial dans la bonne humeur !

Les autres comportements qui préviennent le risque d’hypertension

Si l’alimentation joue un rôle essentiel en matière d’hypertension artérielle, d’autres comportements peuvent aussi prévenir les risques. Il est par exemple important de limiter les attitudes sédentaires et de pratiquer une activité physique adaptée afin de rester actif, comme la marche, le yoga ou la gym douce, laquelle contribue à diminuer votre pression sanguine.

Le niveau de stress doit quant à lui être réduit à son strict minimum. Veillez à dormir suffisamment, à pratiquer un loisir ou une activité qui vous détend (coloriage, méditation, sophrologie, relaxation...). Il est recommandé de boire de l’alcool avec modération et surtout d’éviter de fumer. En effet, le tabac augmente la pression artérielle et endommage les vaisseaux sanguins. A noter que certains facteurs de risque d’hypertension sont quant à eux non modifiables, à l’instar des antécédents familiaux ou de la coexistence d’autres pathologies (diabète ou maladie rénale).

Chaque besoin
est unique !
Laissez-vous guider,
O2
vous accompagne

Sur la même thématique

Publié le 21 juin 2024

3 minutes de lecture


Publié le 21 juin 2024

4 minutes de lecture


Publié le 17 juin 2024

1 minutes de lecture