null Vivre chez vous en toute sécurité : la prévention des risques à domicile
Soufflez !

Vivre chez vous en toute sécurité : la prévention des risques à domicile

Publié le 1 octobre 2021

3 minutes de lecture

Vivre chez vous en toute sécurité : la prévention des risques à domicile

Les risques à domicile sont nombreux. Parmi eux, des chutes dans la maison que ce soit dans ses abords immédiats (jardin, cour, garage, autres dépendances..), des incendies, des suffocations ou des intoxications médicamenteuses. Chez O2 nous y sommes très attentifs et soucieux de leurs conséquences. C’est la raison pour laquelle nous mettons un point d’honneur à vous apporter le plus de sérénité possible à votre domicile. Décryptage et solutions.
 

Les chutes représentent 80% des accidents de la vie courante

Un accident parfois tout bête et voilà votre quotidien bouleversé par ses conséquences sur votre qualité de vie et votre autonomie : environ une personne sur trois âgée de plus de 65 ans et une personne sur deux de plus de 80 ans font des chutes chaque année. Certaines, mortelles, pourraient être évitées, grâce à un logement adapté : c’est le sujet notamment traité par le rapport interministériel de Luc Broussy ("Nous vieillirons ensemble" - mai 2021 ). Objectif : faire diminuer les chutes mortelles de 30% grâce à un logement adapté, condition sine qua non pour bien vieillir chez soi.

Si toutefois vous souhaiteriez en savoir plus sur les risques de chutes à domicile, n'hésitez pas à consulter notre article dédié.

Un logement adapté pour continuer à vivre chez vous

Vous êtes 85% à souhaiter rester à votre domicile. Notre mission chez O2 est donc de vous permettre de le faire dans les meilleures conditions possibles. Nous vous guidons et nous vous accompagnons pour vous aider à repérer les risques, prendre la mesure de vos besoins en termes d’adaptation, vous donne des clés pour organiser au mieux votre maison et vous proposer des solutions concrètes pour aménager votre logement.
 

Mieux vaut prévenir que guérir

Quelques explications pour vous rassurer :

1/ L’étude menée par l’Institut de recherche O2 sur les risques domestiques nous a permis de constater qu’il ne suffisait pas de percevoir un danger, ni même d’en avoir pris la mesure, pour agir avec précaution. Selon Véronique Cayado, « certaines circonstances viennent, en effet, légitimer ou relativiser la prise de risque, la rendant acceptable pour les personnes concernées : vous pouvez avoir l’impression que vous risquez de moins de tomber ou de vous blesser parce vous connaissez votre logement, que vous avez l’habitude de vous y déplacer ou que vous faites les choses à votre rythme ».

2/ Votre perception du risque d’accident et de chute à domicile est un arbitrage complexe autrement dit il faut se pencher sur les raisons qui vous amènent, dans une situation et un moment donné, à ne pas tenir compte d’un danger potentiel. C’est le sujet d’un article très complet, paru dans la revue scientifique Elsevier Masson, co-signé par Véronique Cayado de l’Institut de recherche O2 sur le Bien Vieillir à Domicile.

Pour avoir accès à l’article complet, vous pouvez cliquer sur ce lien.

 

Les engagements O2 : bienveillance et bientraitance

Notre objectif est que vous puissiez continuer à faire ce que vous êtes en capacité de faire et ainsi vous aider à rester le plus autonome possible : ce n’est pas parce que vous ne pouvez plus tout faire, que vous ne pouvez plus rien faire !

C’est la raison pour laquelle, nous sommes convaincus que votre accompagnement à domicile ne peut pas se résumer uniquement à de l’aide.

Nous prenons également en compte votre quotidien de façon globale avec des besoins plus larges, à travers :

  • L’institut de Recherche du Bien Vieillir, consacré aux personnes âgées et à leur environnement. Sur le sujet de l’autonomie nous avons une profonde conviction : rester vivre chez vous ne peut pas se résumer à un « maintien à domicile », mais doit vous permettre de vivre pleinement selon vos capacités, vos envies et vos besoins.
     

  • La méthode d’accompagnement O2, mise en place par nos assistants de vie. Ils sont à vos côtés avec un objectif : “Faire Ensemble” : à chaque instant ils vous impliquent pour chaque tâche, en s’appuyant sur des outils spécifiques.

Nous sommes tous concernés par les accidents domestiques et les chutes quel que soit notre âge et notre état de santé.

C’est pour cela que l’Institut de Recherche O2 a conçu un outil d’aide à l’identification des principaux risques d’accidents au sein du logement : “ Le Guide de Prévention des Risques à Domicile.”

 

Construit sous forme de quiz, il se veut avant tout un support de réflexion sur ce qui au sein de votre logement pourrait représenter un danger pour vous et vos proches et donc nuire à votre qualité de vie et à votre autonomie.

Vous y trouverez également des conseils et informations pratiques sur l’aménagement et l’adaptation du logement.

Changer sans tout changer, suivez nos recommandations et astuces pour prendre les mesures nécessaires !

Retrouvez le guide de prévention des risques à domicile en cliquant sur ce lien.
 

Etat des lieux et solutions

Chez O2, nous distinguons trois étapes fondamentales:

1/ Un état des lieux de votre habitat : nous vous guidons pour vous permettre d’identifier pièce par pièce, les risques potentiels. Parfois, de petits aménagements sont suffisants pour gagner en confort de vie.

2/ Des solutions : ce sont surtout des suggestions d'améliorations qu’ensuite des professionnels que nous vous recommandons peuvent prendre en charge selon la nature et la complexité des travaux à réaliser. Pour les identifier, O2 est membre de Silver Alliance, un collectif d'entreprises qui sélectionne des produits et services pour bien vieillir chez soi.

3/ Nous avons recensé pour vous les aides financières potentielles et les structures à contacter pour en bénéficier.

Quelques exemples :

  • L'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA), allouée aux personnes de plus de 60 ans. Versée par le département, l’APA peut être perçue par les personnes qui vivent à leur domicile ou résident en EHPAD.

  • L’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées (ASPA), versée par la caisse de retraite, elle est accordée aux personnes ayant de faibles ressources. Cette allocation est cumulable avec l’APA et d’autres aides comme les APL.

  • L’Allocation Simple d'Aide Sociale pour Personnes Âgées, qui s’adresse aux personnes de plus de 65 ans n’ayant pas de pension de retraite ou à faible revenu ou ne pouvant prétendre à l’ASPA, cette allocation est administrée par le Département. Elle se présente sous 2 formes ; soit en nature sous forme d’aide ménagère, soit en espèce pour les départements ne disposant pas d’un service d'aide ménagère.

Chaque besoin
est unique !
Laissez-vous guider,
O2 vous accompagne

Sur la même thématique

Publié le 10 mai 2022

2 minutes de lecture


Publié le 9 mai 2022

5 minutes de lecture


Publié le 9 mai 2022

4 minutes de lecture