null À quel âge laisser un enfant seul à la maison ?
Soufflez !

À quel âge laisser un enfant seul à la maison ?

Publié le 20 avril 2022

6 minutes de lecture

À quel âge laisser un enfant seul à la maison ?

À quel âge laisser un enfant seul à la maison ? C’est la question que tout parent est susceptible de se poser. En effet, il est possible que vous soyez confronté à une situation qui vous oblige à laisser votre enfant sans surveillance. À quel âge laisser un enfant seul à la maison ? Est-ce dangereux ? Que dit la loi à ce sujet ? À quelle solution pouvez-vous avoir recours ? On vous dit tout !

 

Quel est l’âge légal pour laisser un enfant seul à la maison ?

Aux yeux de la loi, il n’existe pas d’âge minimum pour laisser un enfant seul à la maison. Une précision est donnée au sujet du délaissement de mineur : cela concerne les enfants de moins de 15 ans laissés livrés à eux-mêmes d’une manière où leur sécurité et leur santé sont mises en danger.

 

Peut-on laisser un mineur seul à la maison ?

Pour autant, peut-on laisser son enfant seul à la maison ? La réponse est oui, même s’il est déconseillé de laisser un enfant seul à la maison avant ses 8 ans. À cet âge-là, les enfants n’ont pas encore le sens du risque. Ils sont susceptibles de se mettre en danger sans en être conscients.

 

Peut-on laisser un mineur seul la nuit ?

Là aussi, il est déconseillé de laisser seul un enfant la nuit avant ses 12 ans. Pour garder votre tranquillité, vous pouvez optez pour le service d'horaires atypiques de garde d'enfants d'O2.

 

Quel est l’âge idéal pour laisser son enfant seul à la maison et en sécurité ?

Il est difficile de savoir à quel âge laisser un enfant seul à la maison. Ce choix dépend de plusieurs critères. Évidemment, le critère premier est l’âge de votre enfant. Laisser un enfant de 5 ans n’incombe pas les mêmes risques que laisser un enfant de 12 ans. Il est fortement déconseillé de laisser un enfant de moins de 8 ou 10 ans seul chez vous. Tout dépend également de la maturité de votre enfant et des responsabilités qui lui ont déjà été confiées. Certains enfants sont autonomes très tôt, ce qui facilite ce genre d’expérience. D’autres, en revanche, ne sont pas souvent confrontés à l’absence de leur parent : leur première expérience peut donc être un choc si elle n’est pas réalisée dans des conditions optimales. Le lieu où se trouvera l’enfant durant votre absence est également un élément clé : il ne doit pas s’agir d’un lieu dangereux ou susceptible d’attenter à sa sécurité ou à son bien-être. Enfin, la durée et la fréquence de votre absence jouent un rôle important : les conséquences ne sont pas les mêmes si vous laissez votre enfant seul à la maison pendant une heure, une soirée ou un week-end complet.

Les étapes à suivre pour laisser son enfant seul à la maison

Avant de laisser un enfant seul à la maison, il est primordial de savoir s’il accepte la situation. Obliger votre enfant à subir votre absence risque d’être une source d’angoisse et de cauchemars qui peut se solder par un traumatisme. Vous devez vous assurer que votre enfant est prêt à surmonter cette épreuve. Pour cela, rassurez votre enfant en lui expliquant la raison et la durée de votre absence. Pour une première expérience, il est préférable que vous vous absentiez sur une courte période ou que vous soyez à proximité de votre domicile. N’hésitez pas à expliquer à l’enfant où vous allez et comment il peut vous joindre en cas de problème. De cette manière, l’enfant n’a pas le sentiment d’être en danger ou délaissé. Proposez-lui également de faire appel à un voisin en cas de besoin. À votre retour, félicitez votre enfant en lui demandant si tout s’est bien passé. S’il est en pleurs, soyez à l’écoute : demandez-lui ce qu’il s’est passé et dédramatisez la situation. Cependant, s’il est dans un état de réelle terreur, prenez en considération son mal-être : il ne faudra pas renouveler l’expérience trop rapidement.

 

Les précautions à prendre pour éviter tout incident en laissant son enfant seul à la maison

Pour prévenir d’éventuels accidents domestiques, il est important que vous prépariez votre absence avec votre enfant en prenant plusieurs précautions. D’abord, rangez le matériel potentiellement dangereux pour éviter que votre enfant ne se blesse : couteau qui traîne, médicaments, produits chimiques, alcool, briquet, allumettes… Une fois fait, fermez à clé les pièces à risques : cuisine, salle de bain, garage, porte qui mène à la cave, etc. Si vous ne pouvez pas fermer ces portes à clé, imposez des limites claires à votre enfant pour qu’il ne s’y rende pas. Cela fait partie des consignes de sécurité que vous devez lui donner : ne faire entrer personne, ne pas ouvrir les fenêtres, ne pas entrer dans telle pièce, etc. Prévoyez ce dont votre enfant peut avoir besoin pour lui éviter de se promener dans la maison ou de grimper sur une chaise. Gâteaux, boissons et jeux peuvent être préparés dans le salon pour limiter les risques inutiles. Vous pouvez également lui confier des tâches à faire pour qu’il ne s’ennuie pas et ne soit pas tenté de faire des bêtises : mettre la table, ranger sa chambre, faire ses devoirs… Enfin, assurez-vous que votre enfant sache ce qu’il doit faire en cas d’urgence. Il doit être en mesure de sortir en cas d’incendie, par exemple : ne l’enfermez pas dans sa chambre ou dans une autre pièce ! Laissez également un numéro de téléphone préenregistré en lui montrant comment y accéder.

 

La garde d’enfant, une alternative pour éviter de laisser son enfant seul à la maison

La possibilité de confier la garde de l’enfant à son aîné

L’une des solutions idéales pour éviter de laisser un enfant seul à la maison est de le confier à une personne de confiance. En l’occurrence, il est possible de confier la garde de votre enfant à son frère ou à sa sœur aînée. Toutefois, l’aîné ne doit pas être lui-même un enfant trop jeune et non autonome. Il est déconseillé de charger un enfant de moins de 10 ans de la garde de son cadet. De la même manière, l’enfant cadet qui est confié ne doit pas être trop jeune. À titre d’exemple, la garde d’un bébé est une lourde responsabilité. S’il pleure de manière incontrôlable, régurgite, vomit ou s’étouffe sans que son aîné soit capable de maîtriser sereinement la situation, l’enfant encourt de graves dangers. Agissez en fonction de la maturité de l’aîné et de l’âge du cadet.

 

La garde d’enfant à domicile pour ne pas laisser son enfant sans surveillance à la maison

Il est également possible d’avoir recours à la garde d’enfant à domicile. Les services de O2 vous permettent de confier votre enfant à des professionnels dont la méthode de travail a été conçue par des spécialistes de la petite enfance. Ces professionnels passionnés diffusent des valeurs de partage et de bienveillance pour éveiller les enfants et leur garantir une expérience chaleureuse. Pour accéder à ces services de garde d’enfants à domicile, plusieurs aides financières sont disponibles. Avec O2, vous pouvez bénéficier des services d’une nounou à domicile et à moindre coût ! Si vous ne savez pas encore quel mode de garde choisir en fonction des besoins de votre enfant, n’hésitez pas à découvrir les différents modes de garde qui existent. Vous devez choisir celui qui s’adapte le mieux à vos besoins en fonction de l’âge de votre enfant, de votre budget et de la flexibilité du mode de garde.


La méthode O2 garde d’enfants, imaginée et mise en place par des experts de la petite enfance, s’articule autour des notions d’éveil, de lien intergénérationnel mais également de sécurité. Pour découvrir en détail notre méthode, rendez-vous ici.

Chaque besoin
est unique !
Laissez-vous guider,
O 2
vous accompagne

Sur la même thématique

Publié le 25 juillet 2022

7 minutes de lecture


Publié le 25 juillet 2022

2 minutes de lecture


Publié le 25 juillet 2022

3 minutes de lecture