null Les effets du multilinguisme avec les enfants
Ils nous inspirent

Les effets du multilinguisme sur le développement de l’enfant

Publié le 28 novembre 2022

4 minutes de lecture

Les effets du multilinguisme sur le développement de l’enfant

Good morning, صباح الخير, buongiorno, こんにちは, goedemorgen ; saviez-vous qu’en France, un enfant sur quatre grandit avec une autre langue que le français ? Que vous parliez une seule ou plusieurs langues à votre enfant, celui-ci s’éveille à travers tous les mots qu’il entend. Christine Hélot, Présidente de Dulala et professeur émérite à l’Université de Strasbourg, nous a confié les raisons de son engagement en faveur du multilinguisme et de ses effets sur le développement des enfants.

 

Pouvez-vous nous parler de Dulala et de la raison d’être de cette association ?

« Dulala est une association qui accompagne les professionnels dans la mise en place de projets ouverts sur toutes les langues quelles qu'elles soient. Dulala soutient les enseignants, les parents qui élèvent leurs enfants dans deux ou plusieurs langues et les professionnels de la petite enfance en proposant des formations et du contenu plurilingue. C’est le cas par exemple avec le Lexilala, qui est un lexique recensant le vocabulaire scolaire dans 8 langues ! Pour favoriser les projets pédagogiques plurilingues en classe, l’association a également imaginé une mallette d’activités autour du plurilinguisme contenant des histoires et des cartes à personnaliser pour la création de jeux. Un concours de création de théâtre en papier ambulant plurilingue entre les écoles est également organisé par l’association. Encourager la pédagogie du plurilinguisme est bénéfique pour les enfants parlant plusieurs langues mais également pour permettre l’éveil aux langues et aux cultures des enfants monolingues. »

 

Pourquoi souhaitez-vous valoriser le multilinguisme ?

« Dans notre société, il est primordial de valoriser toutes les langues car elles sont une source de richesses linguistiques, culturelles et même économiques. Reconnaître que nous vivons dans une société multilingue et que de nombreuses langues se côtoient est fondamental pour le vivre ensemble. L’école a un rôle important à jouer et les enseignants ne sont pas toujours équipés pour valoriser toutes les langues de la classe. L’éveil aux langues par exemple est une activité pratiquée en maternelle et dans les crèches qui permet aux enfants d’entendre de nouvelles langues, de connaître de nouvelles cultures et ainsi de développer des capacités d’empathie et d’acceptation des différences. »

 

Parler deux ou plusieurs langues à son enfant, dès la naissance, peut-il ralentir son développement langagier ?

« Non, absolument pas ! Parler plusieurs langues à son enfant ne ralentira pas son développement langagier. Plus de la moitié de la population mondiale est au moins bilingue, ce qui voudrait dire que la moitié de la population a eu un retard de développement langagier ? Non, c’est une idée reçue, car de très nombreuses recherches prouvent que le langage peut se développer au travers d’une seule langue ou de plusieurs, sans difficulté. Pour cela, il suffit que l’enfant soit exposé à ces langues dans le cadre d'interactions humaines régulières. Il a également été prouvé que les individus parlant plusieurs langues développent davantage de facilités dans les interactions sociales car ils sont habitués à s’adapter lors de situations de communication. »

 

Quels sont les effets du multilinguisme sur le développement cognitif de l’enfant ?

« Les travaux de recherche portent principalement sur le bilinguisme de l’enfant car l’essor du multilinguisme n’a eu lieu qu’au 21ème siècle. Dans les années 1970, des chercheurs canadiens1 ont mis en avant que les cerveaux multilingues bénéficieraient d’une plus grande flexibilité cognitive expliquée par l’habitude de passer d’une langue à l’autre. Les personnes bilingues présenteraient une importante créativité et une habileté à résoudre des problèmes ou des tâches nécessitant une grande attention. Selon ces recherches, le bilinguisme est une sorte de gymnastique pour le cerveau et pour la fonction exécutive comme l’attention et la mémoire à court terme. »

 

Par où commencer si l’on souhaite transmettre une nouvelle langue à son enfant ?

« La clé pour transmettre une langue ou sensibiliser son enfant aux langues étrangères est l’échange. Exposer son enfant à une langue à travers des chants, des jeux et des livres est un excellent moyen de lui transmettre ou de l’éveiller à cette langue différente de sa langue maternelle. Cette approche peut être mise en place dès la naissance ! Parmi les stratégies mises en place par les parents multilingues, il existe celle d’une personne une langue, consistant à faire parler l’enfant dans une langue avec un parent et dans une seconde langue avec l’autre. Valoriser toutes les langues parlées au sein du foyer ou rencontrées à l’école permet de sensibiliser son enfant à l’acceptation de sa propre culture et de celles des autres. »

 

Si vous souhaitez que votre enfant s’ouvre à d’autres langues ou en apprenne une nouvelle, il existe des programmes bilingues dès la crèche et l’école.

Pour faire garder votre enfant dans une langue différente du français, O2 propose la garde en langue étrangère. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus !


 

Christine Hélot

Enseignante-chercheuse, elle a fait du bilinguisme dans les familles et la petite enfance son domaine de recherche. Passionnée par le multilinguisme dans la société, les politiques linguistiques et éducatives, elle a longtemps travaillé sur la littérature de jeunesse dans plusieurs langues à travers le monde. Elle est aujourd'hui professeure invitée à l'Université du Luxembourg, professeure émérite à l’Université de Strasbourg et présidente de l’association Dulala.

 

1.Travaux de la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme

Chaque besoin
est unique !
Laissez-vous guider,
O 2
vous accompagne

Sur la même thématique

Publié le 27 décembre 2022

2 minutes de lecture


Publié le 27 décembre 2022

2 minutes de lecture


Publié le 27 décembre 2022

2 minutes de lecture