null Les avantages de l'école dans la forêt
Ils nous inspirent

L’école dans la forêt : quels bienfaits pour les enfants ?

Publié le 25 octobre 2022

3 minutes de lecture

L’école dans la forêt : quels bienfaits pour les enfants ?

Faire des mathématiques avec des feuilles mortes ou apprendre le nom des plantes font partie des activités quotidiennes des classes qui pratiquent l’école dans la forêt. La pédagogie du dehors a été lancée en 1950 par Ella Flatau au Danemark et s’est popularisée en Europe depuis la crise sanitaire. Elisabeth Blom, directrice de l’école primaire d’Oberhaslach en Alsace, nous parle des bienfaits de cette pratique sur ses élèves de CM1.

 

Pourquoi avez-vous décidé de mettre en place l’école dans la forêt ?

« En 2015, certains de mes collègues pratiquaient déjà l’école du dehors. Ils sortaient une fois par semaine avec leur classe pour travailler sur des sujets tels que les ponts ou la ville au cœur même de la nature. Lorsque j'ai pris la direction de l’école d’Oberhaslach en milieu rural et forestier, la tentation fut grande de pratiquer cette formule avec ma classe de CM1. Nous avons la chance d’avoir une forêt à côté de notre école ce qui facilite grandement la pratique. Mais la classe peut se dérouler dans un parc, en ville, à la mer ou à la montagne. »

 

Quelles sont les activités pédagogiques que vous faîtes avec vos élèves dans la forêt ?

« Les journées dans la forêt sont toujours une extension du programme de la semaine. Nous poursuivons simplement les projets à l’extérieur. Les activités peuvent être des séances de chant, des cours de langue, des débats ou de la création littéraire. Pour les mathématiques, nous utilisons ce que nous trouvons à l’extérieur ; branches, feuilles, cailloux pour reprendre les tables de multiplications et les divisions par exemple. Pour la géométrie, nous avons de quoi faire, nous estimons, mesurons les distances et pratiquons l’orientation à travers des exercices. L’écrit n’est pas mis de côté non plus car nous notons les nouveaux mots pour les exploiter en classe. Lors de nos séances d’arts, nous construisons des cabanes, faisons des dessins et des séances photos. Et pour les sciences, nous observons les oiseaux, suivons les traces d’animaux et apprenons le nom des arbres et des plantes. »

 

Quels sont selon vous les avantages de l’école dans la forêt pour les enfants ?

« Grâce à ces journées, nous avons mis en place des projets de sensibilisation à l’urgence climatique en plantant une douzaine d'arbres. Mais c’est aussi l’occasion pour certains enfants de renouer avec le plaisir d'aller à l'école. Ils prennent du plaisir en cherchant des branches et des pierres que nous utilisons pour nos créations en classe. Ils sont constamment en mouvement et nous n’avons pas à leur dire de rester assis comme souvent à l’école. Il n’y a pas de « bons » ou de « mauvais » élèves dans la forêt ; un élève qui a des faiblesses en dictée pourra se découvrir des talents en photographie ou en orientation par exemple. »

Au niveau pédagogique, en quoi les journées à l’extérieur sont-elles différentes des journées à l’intérieur ?

« Les journées dans la forêt sont différentes pour plusieurs raisons. Le principal changement est que nous n’avons ni tableau, ni cahier ! Pour des élèves (et des enseignants) qui sont habitués depuis plusieurs années à travailler de manière conventionnelle en classe, c’est un grand changement ! Nous devons trouver de nouveaux supports pour apprendre. Nous utilisons davantage l’oral, la manipulation et les travaux de groupe. Un autre élément très différent avec la pédagogie du dehors est le bruit. En classe, le niveau sonore est souvent élevé, alors qu’en forêt, cela n’est pas du tout gênant. L’air du dehors, la verdure, le bois et les pierres font briller les yeux des enfants et des adultes. »

 

Les comportements des enfants sont-ils différents lors des journées en forêt ?

« Dans la forêt, les enfants prennent plus d’initiatives, ils laissent place à leur imagination et leur créativité. Je remarque également que les enfants développent beaucoup plus l'entraide, ils ont besoin des autres pour atteindre leurs objectifs. Les décisions sont prises en commun pour le bien-être de tous. Par exemple, si un enfant commence à avoir froid, nous partons pour choisir un endroit un peu plus ensoleillé. Comme en classe, nous gardons des rituels dans la forêt. Nous avons un temps « zen » ou chacun prend un moment pour profiter de la nature, certains s’endorment d’autres continuent de courir. Les enfants sont beaucoup plus libres de leur corps et de leurs mouvements à l’extérieur. »

 

Comment préparer les enfants pour l’école dans la forêt ?

« Nous sortons toute l’année, il faut donc être habillé en fonction des conditions météorologiques. Les shorts et les chaussures ouvertes sont à éviter pour se protéger des tiques et autres piqûres de moustiques en été. Dans le sac à dos, les parents peuvent prévoir un coupe-vent, de bonnes chaussures de marche et des habits qui ne craignent pas les tâches ! »


En sortant dans la forêt, les enfants découvrent une nouvelle manière d’apprendre et d’observer le monde qui les entoure. En France, de nombreuses écoles proposent de faire classe dans la forêt. Renseignez-vous auprès de votre mairie pour trouver des projets de classe à l’extérieur près de chez vous !

Chaque besoin
est unique !
Laissez-vous guider,
O 2
vous accompagne

Sur la même thématique

Publié le 30 août 2022

3 minutes de lecture


Publié le 30 août 2022

5 minutes de lecture


Publié le 1 août 2022

4 minutes de lecture