Retour Les astuces pour se protéger des arnaques

C'est dans l'air

Appels abusifs, porte-à-porte, malveillance sur internet : comment se protéger des arnaques ?

Publié le 24 avril 2023

3 minutes de lecture

Appels abusifs, porte-à-porte, malveillance sur internet : comment se protéger des arnaques ?

Avec la crise sanitaire, le gouvernement a constaté une recrudescence du nombre de fraudes, augmentant la vulnérabilité des personnes à risque. Si ce sont en particulier les jeunes qui sont touchés sur internet, les plaintes augmentent pour les seniors à partir de 75 ans. Voici quelques conseils pour repérer les situations frauduleuses et vous protéger !

 

Les arnaques par téléphone, une technique répandue

Les arnaques par téléphone visent les personnes les plus vulnérables, en particulier les seniors isolés, et peuvent prendre de multiples formes.

 

  • Le spam vocal ou spam SMS :

Arnaque très courante, le spam vocal est un appel d’un numéro qui s’affiche en absence ou raccroche rapidement pour vous faire rappeler un numéro surtaxé. Il peut aussi prendre la forme d’un SMS, avec un numéro non officiel, qui vous incite à rappeler un numéro surtaxé au prétexte d’un gain de loterie par exemple.

Heureusement, ce type d’arnaque est facilement évitable. Il vous suffit de bloquer l’interlocuteur malveillant avec le numéro de lutte anti-spam 33700. Pour plus d’information, rendez-vous sur la plate-forme dédiée : https://www.33700.fr/

 

  • Le démarchage téléphonique abusif :

Il s’agit d’appels commerciaux non désirés pour vous proposer un abonnement téléphonique ou vous faire réaliser des travaux par exemple.

Sachez que depuis le 1er mars 2023, le démarchage est autorisé seulement du lundi au vendredi, de 10h à 13h et de 14h à 20h. Il est interdit le week-end et les jours fériés, et ne peut être réalisé par une entreprise plus de 4 fois sur une période de 30 jours calendaires.

En cas d’abus, inscrivez-vous gratuitement sur la liste d’opposition Bloctel mise en place par le gouvernement : https://www.bloctel.gouv.fr/

 

Attention, depuis la guerre en Ukraine, on constate une augmentation d’appels frauduleux aux dons. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter ce guide spécialement conçu pour vous aider !

https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/dgccrf/documentation/publications/depliants/guide-tf-actualise.pdf?v=1663833081

Le démarchage en porte à porte, un repérage à signaler

Il s’agit d’une pratique légale, mais strictement encadrée. L’important pour se protéger est d’avoir les bons réflexes pour distinguer les vrais professionnels des arnaqueurs.

 

Un commercial qui fait du porte-à-porte doit pouvoir justifier de son identité et de sa profession. Le contrat qu’il propose doit aussi obligatoirement respecter plusieurs conditions (délai de rétractation, devis, conditions de paiements).

Au contraire, les faux démarcheurs utilisent le porte-à-porte pour repérer les lieux avant un cambriolage ou pour voler des petits objets de valeur. Parfois, ils peuvent se faire passer pour des policiers ou des agents du service public souhaitant faire des vérifications à votre domicile.

 

Pas d’inquiétude, voici les bonnes pratiques à adopter pour vous protéger :

 

  • Ne laissez aucun inconnu entrer dans votre domicile ;

  • Exigez la présentation d'une carte professionnelle et demandez des coordonnées officielles ;

  • En cas de doute, demandez un temps de réflexion au vendeur puis appelez l’organisme auquel il est rattaché ;

  • Ne signez rien sans avoir de devis préalable ;

  • Ne versez pas d’argent et ne signez pas de chèque, surtout antidaté ;

  • Si la personne se montre menaçante, composez le 17.

 

Les escroqueries sur internet, les solutions pour les démasquer

Depuis la crise sanitaire, les arnaques sur internet ont fortement augmenté. La technique la plus répandue est celle du hameçonnage ou phishing en anglais. Elle consiste à récupérer vos données personnelles en vous piégeant pour les utiliser de façon malveillante. Cela passe souvent par un mail qui semble provenir d’un organisme officiel (Ameli, banque, impôt) et vous demande de remplir vos données personnelles pour gérer une situation urgente (un compte bientôt expiré, un remboursement d’impôts…). Pour ne pas tomber dans ces pièges, voici quelques conseils pour ne pas tomber dans ces pièges :

 

  • Aucune administration de vous demandera vos coordonnées bancaires par mail !

  • Ne cliquez surtout pas sur un lien suspect, alléchant, alarmiste ou encore non personnalisé.

  • N’ouvrez pas les pièces jointes et ne répondez-pas aux mails dont l’adresse n’est pas officielle. Supprimez le message et videz votre corbeille.

  • Utilisez un logiciel bloqueur de filtre anti-courriel et un anti-virus à jour, comme Mailwasher, Altospam, ou encore Spamcombat.

  • Signalez les escroqueries sur www.internet-signalement.gouv.fr.

  • Si vous pensez avoir été victime d’une fraude, consultez le site officiel d’assistance face à la cyber-malveillance (www.cybermalveillance.gouv.fr) qui vous indiquera les recours possibles.


 

Si nous constatons une recrudescence des arnaques, cela ne doit pas vous empêcher de vivre sereinement. Des solutions existent ! En 2023, le gouvernement a mis en place de nouvelles mesures pour protéger les plus vulnérables : filtre anti-arnaque et cyberscore sur le modèle du nutriscore. N’oubliez pas que l’important est d’être informé et d’adopter les bons réflexes ! Retrouvez plus d’informations sur le site officiel : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/infos-arnaques.

 

En cas de doute, demandez l’avis de vos proches ou des intervenant(e)s à domicile pour vous éclairer sur la véracité ou non d’un démarchage et vous aider en cas de problème.

Chaque besoin
est unique !
Laissez-vous guider,
O2
vous accompagne

Sur la même thématique

Publié le 21 juin 2024

3 minutes de lecture


Publié le 4 juin 2024

3 minutes de lecture


C'est dans l'air

Publié le 6 mai 2024

3 minutes de lecture