null Les travaux d’automne au jardin
Soufflez !

Les travaux d’automne au jardin

Publié le 1 octobre 2021

2 minutes de lecture

Les travaux d’automne au jardin

Les dernières douceurs de l’année se mêlent aux couleurs flamboyantes des feuillages automnaux. C’est le moment de réaliser quelques travaux afin de préparer au mieux son jardin avant le grand froid.

Voici ci-après quelques exemples et astuces pour prendre soin de votre jardin avant l’hiver :

Supprimer les vivaces défleuries

Les tiges fanées de certaines fleurs donnent une bien piètre allure aux massifs. Il faut donc nettoyer les feuillages desséchés et les tiges fanées au ras du sol à l'aide d'un sécateur. Profiter de l’opération pour diviser ces plantes : elles y gagneront tant en floribondité qu’en longévité.

Taille des arbres fruitiers

  • Retirez les fleurs fanées et les fruits encore suspendus aux arbres, ainsi votre arbuste ne perdra pas d’énergie à produire un fruit qui ne pourra pas arriver à terme.

  • Coupez les bois morts ou malades afin de limiter le développement des maladies au cours de l'hiver.

  • Coupez les branches gênantes comme celles qui encombrent un passage, les plus fragiles qui ne donneront ni fleur ni fruit, les branches les plus anciennes pour aérer le pied et lui donner de la lumière.

Nettoyer les grimpantes

La saison estivale est la période où les plantes grimpantes poussent à profusion, et elles en deviennent bien souvent envahissantes. Une fois la belle saison passée, taillez les longs rameaux de l’année afin que la grimpante reste sur son support.

Les plantes grimpantes à tailler en automne sont par exemple :

  • La vigne vierge ;

  • Les ampélopsis ;

  • Le lierre ;

  • L’hortensia grimpant.

Quelques arbustes à tailler

Pendant cette période où les plantes entrent peu à peu dans leur phase de repos végétatif, vous pouvez procéder à des petites tailles légères :

  • Supprimez le bois mort et les plus vieilles branches de la base et branches pourries, mortes ou malades ;

  • Enlevez les rameaux en surnombre qui encombrent le cœur de l'arbuste ;

  • Coupez de moitié les rameaux que vous souhaitez conserver ;

  • Enlevez toutes les feuilles mortes tombées au pied des rosiers et brûlez-les pour éviter tout risque de propagation en cas de maladies.

Attention, dans le cas d'un rosier arbustif et vigoureux, on ne supprimera qu'un tiers de sa végétation. On ira jusqu'au deux tiers dans le cas d'un rosier encore frêle.

Chaque besoin
est unique !
Laissez-vous guider,
O 2
vous accompagne