Retour Comment sauver ses plantes ?

Soufflez !

5 façons de sauver vos plantes

Publié le 27 décembre 2022

2 minutes de lecture

5 façons de sauver vos plantes

Votre plante préférée n’a pas fière allure, elle semble un peu triste et présente des premiers symptômes de détresse; ses feuilles jaunissent ou tombent. Ne perdez pas espoir ! Vous pouvez l’aider à reprendre vie en lui donnant un petit coup de pouce pour reprendre du poil de la bête. Alors, avant de l’envoyer aux oubliettes, voici 5 astucieuses manières de sauver vos plantes selon leurs besoins.

1. Changez l’emplacement de votre plante

Votre plante ne semble pas épanouie ? Il suffit parfois juste d’un changement d’air, d’un bain de soleil ou a minima de luminosité directe ou indirecte pour qu’elle reparte du bon pied. Vérifiez donc qu’elle se trouve dans un habitat adapté à ses besoins et si ce n’est pas le cas, direction un endroit plus chaleureux, plus humide ou plus ensoleillé pour un nouveau départ.


2. Coupez le haut de la tige

Après des périodes de sécheresse ou d’absence prolongée, les tiges de vos plantes peuvent devenir marrons. Pour vérifier que celle-ci est toujours en vie, grattez légèrement la tige pour vous assurer qu’elle est encore verte et en vie. Si c’est le cas, vous pouvez retirer les parties brunes au sécateur ou à l’aide d’un ciseau pour faire repartir de plus belle les parties saines où la sève circule encore. Libérée de son fardeau marron et desséché, vous verrez que votre plante reprendra des couleurs. Si vous découvrez une texture marron en grattant, cela veut dire que votre plante est morte et qu’il faudra procéder différemment.

3. Donnez un bain à votre plante

Ses feuilles sont brunes et recroquevillées, pas de doute, elles sont desséchées et crient leur soif. Pour hydrater vos plantes, une seule solution : les baigner. Placez votre pot à mi-hauteur dans de l’eau à température ambiante et laissez les racines boire et reprendre de l’énergie. Un petit coup de brumisateur à l’eau de pluie supplémentaire pour réhydrater le feuillage ne sera pas de trop pour les plantes qui aiment les environnements humides.

 

4. Ajoutez de l’engrais dans votre pot

Un apport d’engrais naturel, adapté à la typologie de plantes à soigner, entre mars et septembre pendant la période de croissance sera tout à fait bénéfique à une plante qui périclite et semble mal nourrie. Car une plante a besoin de boire mais aussi de manger, l’engrais permet de lui apporter chaleur et consistance. Apportez-lui donc des nutriments essentiels, excepté l’hiver, pour ne pas fatiguer les plantes qui profitent de cette période pour se reposer. La priorité à ce moment sera de les protéger du froid et du gel.

 

5. Recréez votre plante en sauvant les boutures

Si malgré tous vos efforts, vous ne parvenez pas à la sauver et que votre plante ne présente plus de tige saine, tout n’est pas perdu. Vous pouvez encore sauver votre plante préférée en effectuant des boutures. Placées dans l’eau, celles-ci donneront bientôt naissance à des racines qui n’auront plus qu’à être plantées dans un pot, puis bichonnées pour bien grandir.

Enfin, n’oubliez pas de récupérer les parties que vous aurez découpées ou la plante morte pour votre compost ! Seules certaines plantes ne sont pas compatibles avec le compost comme la camomille, le laurier palme, la tanaisie, le ciste, l'armoise ou encore toutes les plantes porteuses de maladie comme les tomates avec le mildiou. N’hésitez pas à demander conseil à nos jardiniers O2 pour plus d’informations sur la façon de prendre soin de vos plantes.

Chaque besoin
est unique !
Laissez-vous guider,
O2
vous accompagne

Sur la même thématique

Publié le 27 février 2024

4 minutes de lecture


Publié le 27 février 2024

4 minutes de lecture


Publié le 27 février 2024

4 minutes de lecture