null Jardiner en juin : quelles sont les tâches à effectuer ?
Soufflez !

Jardiner en juin : quelles sont les tâches à effectuer ?

Publié le 9 juin 2021

5 minutes de lecture

Jardiner en juin : quelles sont les tâches à effectuer ?

Planter, semer, tailler, repiquer, désherber, arroser… le mois de juin est sans aucun doute le mois dans l’année qui demande le plus d’attention côté potager. Et pour cause : la hausse des températures et l’augmentation de la durée d’ensoleillement sont particulièrement propices à l’épanouissement des plantes potagères. Floraisons et récoltes ponctuent alors le calendrier potager du mois de juin, pour le plaisir des yeux… et des papilles. L’on s’active alors comme jamais dans le potager. Portez-lui toute votre attention : il vous le rendra au temps des récoltes. Focus sur les nombreuses tâches à réaliser au sein de son jardin potager en juin.

 

Que peut-on planter dans son jardin au mois de juin ?

La fin de l’hiver, la hausse des températures et l’arrivée de l’été sont les signes qu’il est enfin temps de s’occuper de son jardin potager après plusieurs (longs) mois d’abandon. Si le mois d’avril et le mois de mai se caractérisent par le nettoyage de son jardin et la préparation de celui-ci, le mois de juin, quant à lui, se caractérise par le semis en pleine terre et les premières récoltes. Il s’agit même de la période la plus propice de l’année pour y planter de nombreux végétaux.

En effet, au mois de juin, les risques de gel sont définitivement derrière nous (les Saints de Glace du 11, 12 et 13 mai sont passés depuis belle lurette). Il est alors enfin possible de planter les fruits et légumes d’été.

 

Quels sont les légumes à planter ?

L’on peut directement semer les cucurbitacées (concombres, courges, et courgettes) en pleine terre, certains tubercules, bulbes et autres racines, comme la betterave, le fenouil, le radis, le panais ou la carotte ainsi que les plantes herbacées, comme les blettes ou les laitues. Par ailleurs, le mois de juin reste le mois idéal pour semer le haricot vert qui s’épanouira sur les mois de juillet et d'août.

Le mois de juin permet également de planter certains légumes d’hiver. C’est le cas du céleri, des choux (chou de Bruxelles, chou-fleur, chou vert, chou rouge, etc.) et du poireau. Il s’agira, dans tous les cas, de suivre le calendrier lunaire afin de planter vos légumes au meilleur moment du mois.

Finalement, il est possible de semer directement en terre de nombreuses herbes aromatiques, telles que l’aneth, le persil ou la coriandre.

 

Les principaux travaux de jardinage à réaliser au mois de juin

Le mois de juin s’accompagne aussi de très nombreux petits travaux de jardinage dont vous devrez vous occuper afin de voir vos fruits et légumes s’épanouir.

Premier incontournable : l’arrosage. Le mois de juin se caractérise par une diminution des précipitations après deux mois particulièrement pluvieux. Il convient alors de booster la croissance de ses plantes en les arrosant régulièrement et en leur apportant les nutriments nécessaires via du purin d’orties ou de consoude.

Sarclage et binage ponctueront le calendrier jardin de votre potager. Ces deux tâches sont alors indispensables pour éviter que les mauvaises herbes ne s’installent et n’empiètent sur l’espace vital de vos plants et légumes.

Le jardin potager en juin demande votre intervention pour tout ce qui est bouture et taillage des haies. La chaleur du mois de juin et juillet favorise en effet la reprise des plants et des boutures ainsi taillées.

C’est également le moment de butter vos pois et haricots, de tailler vos pieds de tomates et de melons et de tuteurer les plants de concombres et cornichons. Il s’agira également de pailler les pieds de vos végétaux pour éviter que leurs racines ne souffrent des fortes chaleurs des mois de juillet et août.

 

Que récolter dans son jardin potager en juin ?

Le mois de juin n’est pas uniquement un mois consacré au semis et à la plantation. Si vous vous êtes lancé dans le jardinage dès le mois de mars, il est parfaitement possible de voir ses efforts d’ores et déjà récompensés.

Le mois de juin permet alors de récolter l’ail, les échalotes, les oignons, les premières pommes de terre ainsi que les épinards et les carottes, qui auront été semés au mois de mars et d’avril. C’est aussi au mois de juin que l’on peut commencer à déguster ses premières tomates sorties de son jardin potager.

N’oubliez pas que le mois de juin voit s’épanouir les fruits rouges précoces. C’est le moment de récolter les groseilles, le cassis ou les framboises. Petit conseil : placer un filet sur vos arbustes vous permettra d’éviter que les oiseaux en fassent un festin ! Il en va de même pour le cerisier si vous en possédez un dans votre jardin.

 

Les différentes maladies du jardin potager en juin

Malheureusement, le mois de juin s’accompagne également de certaines maladies et autres envahisseurs indésirables. Prendre certaines précautions est indispensable… au risque de voir sa production diminuer ou même être ravagée.

Est à craindre notamment le mildiou sur les pieds de tomates ainsi que sur la pomme de terre. D’autres insectes et ravageurs s’inviteront dans le jardin potager : il s’agit de la teigne du poireau, de la noctuelle du chou ou encore des pucerons, des limaces et des escargots. Certains remèdes de grand-mère et autres solutions issus de la permaculture totalement biologique permettent de lutter efficacement contre ces petits problèmes de santé.

Surveiller la santé des plants de son jardin potager en juin est alors capital pour identifier une maladie ou une invasion de nuisible et prendre ainsi des dispositions en conséquence.

Difficile de s’ennuyer au sein d’un jardin potager au mois de juin. Le taillage des haies, la mise en terre, le semis des légumes d’été, la lutte contre les parasites, l’arrosage et la récolte des légumes de printemps garantissent un mois de juin haut en couleur, au propre comme au figuré. Certains peuvent même se sentir débordés. Pas de panique : il est parfaitement possible d’avoir recours à un jardinier ou à un prestataire de service qui vous accompagnera dans la réalisation de toutes ces tâches et autres petits travaux. Mieux : certaines aides financières permettent de couvrir une partie des frais lorsque l’on a recours à une agence agréée services à la personne.

Chaque besoin
est unique !
Laissez-vous guider,
O 2
vous accompagne

Sur la même thématique

Publié le 25 juillet 2022

7 minutes de lecture


Publié le 25 juillet 2022

2 minutes de lecture


Publié le 25 juillet 2022

3 minutes de lecture