null Isolement des personnes âgées : comprendre et agir
Soufflez !

Isolement des personnes âgées : comprendre et agir

Publié le 23 janvier 2022

4 minutes de lecture

Isolement des personnes âgées : comprendre et agir

5 millions d’individus. Un quart des personnes de plus de 75 ans. Selon le dernier rapport du Ministère des solidarités et de la santé, c’est le nombre d’hommes et de femmes touchés, en France, par l’isolement. Quelles sont les caractéristiques de ces situations aux aspects multiples ? Comment mettre en place des actions personnalisées ? Quel rôle pour les assistants et assistantes de vie dans la lutte contre l’isolement des personnes âgées ? O2 explore le sujet avec vous.

 

 

Les enjeux de la lutte contre l’isolement

Décès d’un conjoint, disparition des liens professionnels, éloignement géographique des proches, perte d’autonomie, pauvreté, peur de déranger, difficulté à se déplacer, problèmes de santé, exclusion numérique... les facteurs qui peuvent entraîner l’isolement d’un individu sont nombreux. Et la crise sanitaire ainsi que les différents confinements traversés n’ont fait qu’accélérer ce douloureux processus.

Quelle que soit la raison de cet isolement, l’urgence est la même : (re)créer des liens sociaux.

Car l’idée n’est pas de laisser dame solitude s’installer de manière durable auprès de nos parents et grands-parents ! Puisque l’on sait que, l’âge avançant, les risques d’isolement augmentent, nous nous devons de porter une attention toute particulière à nos aînés. D’identifier en amont les individus “en rupture”. De réagir vite, afin de briser au plus vite la spirale de la solitude et éviter, autant que possible, le délitement des liens et les séquelles psychologiques, cognitives et physiques qui peuvent en découler.

Heureusement, si l’isolement a de multiples causes et conséquences, il existe également de nombreuses manières de lutter contre.

 

Une approche holistique : le projet personnalisé

Car il existe autant de raisons à l’isolement que de parcours de vie.

 

Qu’est-ce que le projet personnalisé ?

Le 2 janvier 2002, le gouvernement promulgue la loi rénovant l’action sociale et médico-sociale. Son but : remettre la parole du soigné au cœur des préoccupations des soignants et accompagnants. Autrement dit : leur permettre de faire entendre leur voix et de devenir acteur de leur propre santé. C’est ainsi que naissait “le projet personnalisé” (aussi appelé projet de vie ou projet individuel).

 

Concrètement, il s’agit d’un document contractuel fixant les termes de l’accompagnement, et co-créé par le senior et les soignants, accompagnants et établissements de soin. Le projet personnalisé permet de prendre en compte les besoins et les attentes spécifiques en impliquant chaque partie prenante. Chez O2, nous intégrons le projet personnalisé et allons même plus loin pour proposer un accompagnement sur-mesure qui répond à chaque situation particulière. Cette approche par le “Faire Ensemble”, aux côtés de la personne, permet de co-construire le projet de vie de façon totalement individualisée.

 

L’isolement, des besoins multiples

Pour combattre l’isolement, chacun a ses manières de faire, en fonction de ses besoins, ses goûts et de ses capacités. C’est pourquoi l’accompagnement “Faire Ensemble” peut se déployer dans de nombreux champs recouvrant aussi bien :

  • les actes essentiels : aide à la toilette, au lever ou au coucher

  • l’entretien du cadre de vie : ménage, repassage, rangement, préparation des repas, etc.

  • le maintien de la vie sociale

  • ou encore la gestion des animaux de compagnie

 

La préservation du lien social est particulièrement centrale et peut se réaliser de multiples manières :

  • les activités à domicile : jeux, lecture, jardinage, etc.

  • les sorties : au bras ou en voiture

  • l’aide au maintien du lien familial,

  • et même l’appréhension des outils numérique

 

Une constante : une aide personnalisée, bienveillante, dotée d’une oreille attentive, toujours prête à être tendue.

 

Le rôle des assistants et assistantes de vie

Pour briser l’isolement, le rôle des assistants et assistantes de vie est déterminant. Aux côtés de la personne âgée, ils la soutiennent, l’écoutent et l’accompagnent au quotidien.

Entre eux se noue une véritable relation où chacun se connaît et se respecte. C’est notamment cette connaissance de l’autre qui permet à l’assistant(e) de mieux s’occuper de la personne. De prêter un œil plus attentif, plus averti aux détails. Ceux qui permettent d’alerter la personne elle-même, son entourage et/ou l’équipe médicale avec qui l’assistant(e) a l’habitude de travailler.

En dehors de l’état purement physique, l’assistant(e) de vie est également formé(e) à déceler les risques psychologiques. En effet, dans le cas précis de l’isolement, le danger réside dans une baisse considérable du moral allant parfois même jusqu’à des états dépressifs voire suicidaires. Les assistants et assistantes de vie jouent ainsi un rôle crucial de soutien, d’écoute active et de facilitateur de la vie sociale.

C’est pourquoi, chez O2, nous recrutons les assistant(e)s de vie avec la plus grande attention en tenant compte de leurs formations et de leurs expériences mais aussi, et c’est essentiel, de leurs qualités humaines. C’est aussi pour ces raisons que nous avons mis en place un plan de formation en continu. Et ça, ça change tout.

 

Si l'isolement est un phénomène qui touche de nombreuses personnes, il existe des solutions pour lutter contre. La mobilisation de l'entourage, le rôle central des assistants et assistantes de vie et la prise de conscience générale, des institutions aux citoyens, permettent de mettre en place des actions pour que l'isolement ne soit pas une fatalité pour nombre de nos aînés.

Chaque besoin
est unique !
Laissez-vous guider,
O 2
vous accompagne

Sur la même thématique

Publié le 1 juillet 2022

6 minutes de lecture


Publié le 29 juin 2022

3 minutes de lecture


Publié le 29 juin 2022

4 minutes de lecture