Retour Apprenez à dépolluer l'air intérieur de votre résidence

Soufflez ! Les astuces écoresponsables

Comment dépolluer l’air intérieur de son logement ?

Publié le 3 octobre 2022

2 minutes de lecture

Comment dépolluer l’air intérieur de son logement ?

Le saviez-vous ? L’air de votre intérieur est 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur. Au travail, à l’école et surtout à l’intérieur de notre logement, des gestes simples au quotidien peuvent participer à la réduction de cette pollution. Découvrez les astuces pour dépolluer votre air intérieur.

 

Aérez autant que vous le pouvez pour faire sortir les résidus

Ce geste deviendra peut-être votre nouveau réflexe du matin, lorsque les taux de pollution sont au plus bas : ouvrez grands portes et fenêtres durant dix à quinze minutes de telle sorte que l’air se renouvelle. Secouez couettes et draps et aérez votre chambre afin de faire sortir le dioxyde de carbone produit par la respiration durant la nuit. Réitérez l’opération le soir et dans toutes les pièces. L’aération permet également de chasser les produits toxiques présents dans les peintures et sur les meubles.

 

Limitez au maximum l’utilisation des produits chimiques en aérosols

Les produits chimiques en aérosols sont pointés du doigt dans la pollution des intérieurs. Présents notamment dans les produits ménagers, les microparticules pulvérisées sont inhalées et viennent se loger dans nos voies respiratoires. Préférez des produits ménagers à base de produits naturels pour préserver l’air intérieur de votre logement et votre santé ! Pour les odeurs dans votre logement, optez plutôt pour les pots-pourris, les produits naturels comme la lavande ou encore les huiles essentielles. Si vous prévoyez des travaux avec de la peinture en spray, pensez à aérer régulièrement pour éviter de polluer davantage votre logement.

Utilisez un purificateur d’air pour capter les polluants et allergènes

Acariens, poussières, fumée de tabac, ces indésirables ont élu domicile dans votre logement et ils participent à sa contamination. Ils portent particulièrement atteinte à la santé des plus sensibles notamment sur le plan respiratoire. Pour limiter l’impact négatif pour les enfants, les personnes asthmatiques, allergiques ou âgées, adoptez le purificateur d’air qui capte les polluants et allergènes en suspension. Une fois aspiré, l’air est filtré avant d’être assaini et enfin rejeté.

 

Entretenez votre VMC pour empêcher les moisissures

Dans votre logement, vous disposez peut-être d’une ventilation mécanique contrôlée ou VMC. Celle-ci permet de ventiler un logement efficacement en renouvelant l’air intérieur. Alors, pour éviter le vieillissement du matériel mais aussi l’humidité et les moisissures dues à l’air vicié mal évacué, il est recommandé de faire un nettoyage en profondeur (entrées d’air, bouches d’extraction et conduits) une fois par an. Dès la sortie de l’hiver, nettoyez votre VMC ou faites appel à un professionnel.

 

Voyez la vie en vert avec les plantes dépolluantes

Certaines plantes sont parfaites pour nettoyer l’air des toxines et nous débarrasser de ces microparticules qui infestent les logements. La nature a pensé à tout ! Parmi les plus efficaces :

 

  • le Ficus, la Fougère de Boston et le Dieffenbachia absorbent très bien le Formaldéhyde, produit chimique présent dans les peintures, les colles ou encore le papier peint,

  • l’Anthurium et l’Azalée sont très efficaces contre l’ammoniaque présent dans les produits d’entretien dans la cuisine et la salle de bain.

  • Le Dragonnier marginé et le Pothos sont quant à eux très efficaces contre le monoxyde de carbone.

 

En adoptant des petits gestes simples au quotidien et en vous munissant de quelques alliés dans votre bataille contre la pollution, vous arriverez à améliorer efficacement l’air intérieur de votre logement.

Chaque besoin
est unique !
Laissez-vous guider,
O2
vous accompagne

Sur la même thématique

Publié le 27 février 2024

4 minutes de lecture


Publié le 27 février 2024

4 minutes de lecture


Publié le 27 février 2024

4 minutes de lecture