null 12 conseils pour se débarrasser des acariens
Soufflez !

12 conseils pour se débarrasser des acariens

Publié le 29 mars 2022

3 minutes de lecture

12 conseils pour se débarrasser des acariens

Les acariens, un véritable fléau !

En France, un quart de la population serait victime d’allergies, et les acariens en seraient la cause la plus fréquente après le pollen[1]. Il existe plus de 50 000 variétés de ces arachnides mais toutes ne provoquent pas de conséquences sur notre santé. Celles qui hantent nos intérieurs, invisibles à l’œil nu, ne piquent pas : ce sont leurs déjections et sécrétions qui se retrouvent en suspension dans l’air et sont inhalées qui déclenchent les allergies. Les principaux symptômes sont des troubles respiratoires (asthme, bronchite, rhinite, sifflements), des affections dermatologiques (rougeurs, eczéma, urticaires) et oculaires (conjonctivites, irritations), mais aussi une fatigue intense et des maux de tête.

La présence d’acariens serait responsable de 50 % des cas d’asthme[2]. Des tests permettent de révéler la présence et l’origine des allergies, des traitements existent pour les soigner, mais mieux vaut prévenir que guérir… et assainir les lieux au maximum !

Notre habitat, un logement tout confort pour les acariens…

Ces terribles se plaisent et se développent dans un environnement particulier : un taux d’humidité entre 55 et 80 % et des températures entre 20 et 30 degrés. Ils aiment aussi se cacher dans la poussière, dans les meubles et accessoires en tissu, et surtout : les lits.

La literie leur offre le gîte idéal (chaleur et humidité) et le couvert. En effet, la perte quotidienne de squames (fine lame de peau) d’une personne nourrit 1000 acariens pendant trois mois : ils peuvent donc être plusieurs millions à loger dans un matelas. S’il existe en pharmacie des kits pour analyser la poussière et doser son infestation par les acariens, il est surtout possible de se débarrasser d’une grande partie grâce à des gestes simples.

Avec nos conseils, passez à l’offensive :

  • Maintenez votre habitation au sec, grâce à une bonne ventilation, et à une température autour de 18-20 °C dans les chambres (22 °C dans les autres pièces).
  • Ouvrez les lits et aérez les chambres, fenêtres grandes ouvertes, tous les jours, durant 15-20 minutes minimum, même l’hiver.
  • Préférez les sommiers à lattes nues plutôt que les tapissiers recouverts de tissu.
  • Lavez le linge de lit tous les 15 jours maximum, le linge de toilette et les vêtements de nuit toutes les semaines.
  • Évitez les couettes en duvet naturel : elles ne passent pas en machine.
  • Lavez les peluches en machine une fois par trimestre.
  • Investissez dans des housses de lit et d’oreillers anti-acariens (qui recouvrent toutes les faces). Sinon, lavez couettes et oreillers trois à quatre fois par an.
  • Évitez de laisser les chiens et chats pénétrer dans les chambres à coucher et monter sur les canapés et fauteuils en tissu.
  • Nettoyez les chambres en passant l’aspirateur (idéalement équipé d’un filtre HEPA – « Haute efficacité pour les particules aériennes »), fenêtres ouvertes, y compris sur et sous les matelas, et dépoussiérez les meubles à l’aide de chiffons en microfibres humides, chaque semaine.
  • Laissez 2-3 centimètres entre les meubles et les murs afin de ne pas créer de nids à poussière où le tube de l’aspirateur ne pourrait passer.
  • Évitez les moquettes et tapis, ou choisissez-les de petites tailles et lavables en machine. Ne les secouez jamais à l’intérieur.
  • Contrôlez l’humidité et utilisez un déshumidificateur si nécessaire. Ne faites pas sécher le linge dans les chambres, ce qui augmente l’humidité ambiante.

 

Bon à savoir

Pour éliminer les allergènes des acariens, un lavage à 30-40 °C suffit, mais pour détruire les acariens eux-mêmes, la température doit être supérieure à 58 °C.

Le nettoyage à vapeur n’aurait pas d’action démontrée, alors que le bicarbonate de soude serait un bon acaricide. Saupoudrez l’équivalent de quatre cuillères par mètre carré, brossez bien pour imprégner la surface, laissez agir 2-3 heures et aspirez. Attention aux sprays anti-acariens car ils peuvent amplifier des problèmes respiratoires, et sachez que s’ils tuent les acariens, ils n’ont pas d’effets sur leurs déjections.

 

[1] https://www.inserm.fr/dossier/rhinite-allergique/

[2] https://www.frm.org/recherches-autres-maladies/asthme/asthme-bientot-un-vaccin-contre-les-allergies-aux-acariens

Chaque besoin
est unique !
Laissez-vous guider,
O 2
vous accompagne

Sur la même thématique

Publié le 25 juillet 2022

7 minutes de lecture


Publié le 25 juillet 2022

2 minutes de lecture


Publié le 25 juillet 2022

3 minutes de lecture