Retour Connaître les émotions de l'enfant

Soufflez !

Décoder les émotions de l’enfant : l’amour

Publié le 26 septembre 2023

3 minutes de lecture

Décoder les émotions de l’enfant : l’amour

Pensez-vous que votre enfant vous aimera quoiqu’il arrive ? A quoi sert l’amour dans le panel des émotions déjà évoquées sur ce blog ? L’enfant peut-il déjà vivre le sentiment “amoureux” ?

L’enjeu de donner de l’amour à l’enfant

L’enfant a besoin du parent pour (sur)vivre. Ce parent, biologique ou non d’ailleurs, représente le soin physique, matériel… et aussi émotionnel. Un enfant n’a pas besoin d’être aimé les premiers jours de sa vie, il a besoin de s’attacher à quelqu’un qui s'occupe “bien” de lui. Toutefois plus il grandira, plus il aura besoin de recevoir de l’amour et d’en donner.

L’amour représente le lien, le contact, l’acceptation. C’est un besoin relationnel capital pour l’enfant qui, à travers l’amour qu’on lui donne, va pouvoir s’aimer à son tour. L’amour va donc construire sa confiance en lui et en l’extérieur. Il contribuera également à la construction de son identité, de ses compétences et plus encore.

Quand le parent retire de l’amour à l’enfant, en étant violent par exemple, l’enfant ne cesse pas d’aimer l’adulte qui prend habituellement soin de lui. Il arrête de s’aimer lui-même. C’est tout l’enjeu de donner de l’amour à l’enfant même lorsqu’il a des comportements que l’on ne comprend pas. Pour vous aider autour de ces comportements dits “difficiles” (opposition, cris, colère…), consultez les articles “décoder les émotions de l’enfant” déjà publiés sur ce blog.

 

L’amour du parent est un carburant pour l’enfant

L’amour est un carburant qui n’a pas de prix ! C’est aussi une force et un moyen de faire face aux émotions dites désagréables (tristesse, colère et peur) et surtout de s’y adapter.

L’amour se matérialise au-delà des “je t’aime”, qui auront moins de sens pour l’enfant que les gestes et preuves d’amour tels que : passer du temps ensemble, se prendre dans les bras, être écouté sur un sujet qui le passionne….

Dans cette logique, le manque d’amour (tel que menacer l’enfant s’il ne se calme pas, de le priver du jeu prévu ensemble, du moment de partage attendu depuis des jours, refuser un câlin etc) ne va faire qu’alimenter les comportements débordants (larmes, colères très fortes, manque de coopération dans certaines situations que l’enfant connaît etc).

Ainsi quand l’enfant a un comportement dit “inapproprié” (insolence, cris, opposition…), la première question à se poser est : quel lien lui manque-t-il ? Son réservoir d’amour est-il suffisamment plein pour s’approprier les outils de gestion des émotions vu dans les articles précédents ? Mettez l’amour avant tout, c’est une grande part de la résolution des conflits dans les familles.


 

L’amour de l’enfant pour les autres

Comme toutes les autres émotions passées au peigne fin dans les précédents articles du blog, l’amour peut déborder ! Il est commun par exemple que les enfants imitent les adultes en choisissant un-e amoureux-se. Cela est souvent considéré comme mignon par les adultes. Cependant, comme lorsque l’on apprend à conduire, personne ne passe directement derrière le volant. En attendant que l’enfant exprime son amour comme dans une relation amoureuse d’adulte, avec des bisous par exemple, vous pouvez l’aider à respecter les étapes de l’enfance.

Différentes façons de montrer son amour :

  • Faire des cadeaux : un dessin, un coquillage ramassé sur la plage ou un marron en forêt par exemple !

  • Exprimer l’amour avec des mots : “tu comptes pour moi, j’aime passer du temps avec toi, tu es spécial-e à mes yeux…”

  • Passer du temps ensemble à jouer, dessiner, parler, se balader…

  • Proposer un contact approprié et en demandant l’accord de l’autre : se tenir la main, se pousser sur une balançoire, se faire un calin…

  • Rendre service : en notant les devoirs si l’autre est absent, en l’aidant à ranger, …

 

Article rédigé par notre experte métier


Marie Laviolette, Coach parentale du désir de grossesse à la fin de l'adolescence.

Spécialisations : deuil périnatal, burn-out parental, attachement et parentalité, sexualité positive et inclusive, apprentissages scolaires, harcèlement scolaire.

Chaque besoin
est unique !
Laissez-vous guider,
O2
vous accompagne

Sur la même thématique

Publié le 25 juin 2024

4 minutes de lecture


Publié le 25 juin 2024

3 minutes de lecture


Publié le 25 juin 2024

2 minutes de lecture