null Prévoir le burn-out parental
Soufflez !

Burn-out parental : reconnaître les signes et prévenir les risques

Publié le 25 octobre 2022

2 minutes de lecture

Burn-out parental : reconnaître les signes et prévenir les risques

Avoir un enfant peut être chamboulement dans la vie d’une femme ou d’un homme. Aujourd’hui, 5 % des parents seraient en burn-out parental. Épuisement, irritabilité, baisse de l’estime de soi, symptômes dépressifs sont tout autant de signes qui montrent que vous pouvez être en situation de burn-out parental. Découvrez comment reconnaître et prévenir ce syndrome qui touche plus de parents qu’on ne le pense.

 

Les facteurs de risque du burn-out parental

Le burn-out parental est défini comme « un syndrome touchant les parents exposés à un stress parental chronique en l’absence de ressources suffisantes pour compenser ». Autrement dit, ce sont des situations où les parents sont soumis à de fortes sollicitations sans avoir le soutien et l’accompagnement dont ils ont besoin. Les nuits courtes ou hachées entraînent bien souvent une fatigue physique et mentale à laquelle s'ajoutent les problématiques du quotidien. La charge mentale, le stress lié à la santé des enfants, à leur bien-être et les nouvelles injonctions de la société à être un « parent parfait » participe au sentiment d’épuisement intense.

 

Les symptômes du burn-out parental

En cas de burn-out parental, vous pouvez ressentir un grand vide intérieur et une fatigue que le sommeil ne semble pas combler. Tout vous semble insurmontable dès le réveil et une baisse de la motivation au quotidien peut se faire ressentir. Au niveau affectif, vous pourrez ressentir l’envie d’installer une distanciation émotionnelle avec vos enfants du fait de votre perte de patience et parfois même éprouver un désintérêt total à leurs égards. L’irritabilité, la perte de l’estime de soi, les crises d’angoisse, la colère et le sentiment de culpabilité sont des signes directement en lien avec le burn-out parental.

Comment sortir du burn-out parental ?

Le burn-out parental n’est pas inéluctable, vous pouvez vous en sortir et retrouver une vie normale. Cette situation est à différencier de la dépression post-partum et du baby blues. Lorsque vous ressentez les symptômes du burn-out parental, il ne faut pas hésiter à consulter et à vous faire accompagner par des professionnels. Parlez-en autour de vous, aux personnes avec qui vous vous sentez en sécurité. Votre sage-femme, un ou une amie, votre médecin traitant ou pédiatre de vos enfants, un psychologue ou tout autre professionnel pourra vous aider à vous en sortir. Être accompagné est la clé pour définir vos besoins et commencer à trouver des solutions adaptées à votre situation.

 

Comment prévenir le burn-out parental ?

Pour prévenir cette situation d’épuisement intense, des solutions existent. En tant que parent, vous avez le droit de penser à vous et de prendre du temps de qualité pour vous. Le parent « parfait » n’existe pas, mettez en place une éducation en fonction de votre famille, sans vous imposer des choses qui ne vous conviennent pas. Pour trouver du soutien, échangez avec des personnes dans la même situation que vous lors de cercles de parole par exemple, pour exprimer vos émotions et obtenir de l’aide ou du réconfort. Ne restez pas seul avec vos difficultés, des professionnels sont là pour vous aider.

 

En France, des relais sont mis en place pour venir en aide aux parents. N’hésitez pas à contacter la PMI (protection maternelle et infantile) de votre ville pour obtenir de l’aide et des conseils de professionnels. Il est important de déculpabiliser et de trouver un soutien adapté à vos besoins.

Chaque besoin
est unique !
Laissez-vous guider,
O 2
vous accompagne

Sur la même thématique

Publié le 26 octobre 2022

3 minutes de lecture


Publié le 25 octobre 2022

2 minutes de lecture


Publié le 25 octobre 2022

2 minutes de lecture