Devis Express
O2 » GARDE D'ENFANTS » GARDE CHEZ LES GRANDS-PARENTS

GARDE CHEZ LES GRANDS-PARENTS

Des solutions sur mesure pour Ă©pauler les grands-parents dans la garde de leurs petits-enfants

  • De façon rĂ©gulière ou ponctuelle
  • Chez vous, chez eux ou sur votre lieu de vacances
  • Sortie d’école, sortie de crèche
  • En journĂ©e, en soirĂ©e

Le principe de la garde grand-parentale est simple :

Les grands-parents prennent soin de leurs petits-enfants avec l’aide d’une nounou O2. En plus d’apporter un soutien aux grands-parents dans certaines tâches fatigantes (aide au moment du bain, préparation des repas, surveillance lors des sorties en famille,…), cette solution valorise les aspects intergénérationnels chers aux méthodes O2 favorisant le partage entre les générations.

Des professionnels de confiance

Recrutement sélectif, formations, suivi

â–ş En savoir plus

sur notre expertise

Comment financer nos services ?

â–ş En savoir plus

sur les aides existantes

Notre priorité

la sĂ©curitĂ© et l’Ă©veil

â–ş En savoir plus

sur notre Méthode O2 élaborée avec des experts


PAROLES D’EXPERT

STÉPHANE CLERGET, pédopsychiatre

« MĂŞme si les parents ont leur premier enfant plus tardivement qu’autrefois, grâce Ă  la prolongation de la durĂ©e de vie et l’amĂ©lioration de la santĂ© chez les personnes âgĂ©es, les enfants peuvent profiter plus longuement de la prĂ©sence de leurs grands-parents comme de leurs arrière-grands-parents. »
» Lire la suite
Les grands-parents : un véritable complément d’éducation

Les grands-parents d’aujourd’hui ont du temps libre à offrir et généralement un patrimoine supérieur à celui de leurs parents.

L’enseignement des règles de vie, avec l’autorité comme support, est davantage du ressort du père et de la mère, ce qui donne aux grands-parents le beau rôle qu’envient volontiers les parents. La relation porte plus sur la coopération et la communication que sur la hiérarchie. Mais les règles s’enseignent aussi en douceur, comme le proposent les modèles bienveillants que sont les grands-parents. Sans compter sur ceux qui hésitent moins à les rappeler et à les imposer quand les parents se montrent trop laxistes.

C’est un véritable complément d’éducation qui est proposé par les grands-parents, dans un cadre et un rythme différent que celui existant à la maison ou à la halte-garderie. Contrairement aux idées reçues, les modes éducatifs, même s’ils sont dissemblables, bénéficient grandement à l’enfant. En effet, il repère ce qu’il y a de commun et qui se pose alors comme force de loi. Par exemple, les temps de repas, se coucher tôt, ne pas taper autrui. Il repère aussi ce qui change d’un lieu à un autre et voit ainsi que les règles, contrairement aux lois, sont fonction des lieux et il apprend ainsi à s’adapter à chacun d’eux.

Par ailleurs les grands-parents qui font profiter leurs petits-enfants de leur expérience éducative de parents, ont eu le temps d’analyser leurs erreurs éventuelles. Offrir à son jeune enfant divers modèles bienveillants avec chacun leur propre mode de fonctionnement est bon pour son développement psychique. Cela enrichit sa personnalité et le rend plus ouvert.

Les grands-parents ; facilitateurs de la phase Ĺ“dipienne

Il arrive que les enfants se posent en rivalité avec un de leurs parents. Très tôt, notamment lors de la fameuse période dite « œdipienne », les relations parents/enfants peuvent être passionnelles, d’un côté comme de l’autre. Ces rapports de force sont habituellement absents ou moindres chez les grands-parents, ce qui aide l’enfant à mieux négocier cette phase cruciale dans sa future intégration sociale et son rapport aux autres.

Les grands-parents ; un rôle crucial dans le développement de l’estime de soi

Les grands-parents sont de bien meilleurs compagnons de jeu qu’ils ne le pensent eux-mêmes : le jeune enfant n’a pas besoin que sa mamie fasse comme lui des cabrioles !

En revanche, il est très sensible à ces temps informels où il joue seul sous le regard protecteur et bienveillant d’une grand-mère, elle-même occupée à une activité peu prenante comme la lecture et qui répond régulièrement aux brèves interpellations que l’enfant exprime comme pour s’assurer que sa mamie reste attentive à lui.

C’est dans cette aura affective et paisible que le jeune enfant sécurisé développe le mieux son imaginaire, son intelligence émotionnelle et sa concentration avec des activités ludiques. Sourire, féliciter, écouter, répondre, s’émerveiller : ces fonctions de maternage, essentielles à tout âge pour le développement de l’estime de soi et de la confiance en soi chez l’enfant, nécessitent une disponibilité d’esprit dont les grands-parents sont les tenants.

Avec ses grands-parents, l’enfant se sent plus grand, plus sûr de lui

Bien que plus distants en âge que les parents, les enfants se trouvent plus de points communs avec eux notamment dans le rapport au temps : tandis que les adultes agissent aujourd’hui en pensant à demain, les jeunes enfants comme les personnes âgées vivent chaque journée comme si elle était une vie entière.

Les parents sont des idéaux pour l’enfant, pouvant paraître inimitables et inatteignables. Il se sent volontiers minuscule à leurs côtés. Le grand-parent est un adulte, un sachant, mais qui apparaît moins tout puissant, plus accessible, plus proche. De plus, en face d’eux, les parents redeviennent officiellement des enfants puisqu’ils les appellent papa ou maman. Ainsi, avec ses grands-parents le jeune enfant se sent plus grand, plus sûr de lui.

Les grands-parents ; un rôle essentiel dans la construction de l’identité de l’enfant

Garant d’une transmission mémorielle à la fois sur le plan de la famille, mais aussi des modes de vie d’autrefois, le grand-parent permet à l’enfant plus grand de se constituer un sentiment d’identité consistant, se sentant porté par une histoire. Les grands-parents par leur présence et leurs paroles aident l’enfant à s’enraciner dans le passé pour être plus solide dans son présent et son futur. Ils sont aussi la tête de pont qui fait le lien avec les autres membres de la famille, oncles, grandes-tantes, cousins proches ou lointains. Ils font aussi le lien entre les vivants et les morts de la famille qu’ils ont connus.

Leur âge avancé est l’occasion pour l’enfant qui se questionne plus tôt qu’on ne le croit sur la mort, de tirer expérience de leur sagesse face à ces questions existentielles. Inquiet par la disparition de leurs parents, la présence de leurs grands-parents les rassure, comme un rempart logique dans l’ordre des générations.


SANDRINE PIROT, Experte Petite Enfance du Groupe O2

« DiffĂ©rente de la relation parents /enfants, la relation petits-enfants/ grands-parents est unique et prĂ©cieuse. CrĂ©er et entretenir les liens intergĂ©nĂ©rationnels enfants / grands-parents permet la transmission d’un patrimoine mĂ©moriel. »
» Lire la suite
En effet, le grand-parent, à la fois héritier et porteur du passé, devient donateur naturel d’une malle aux trésors qui se compose de souvenirs et d’expériences de vie riches en anecdotes. Offrir ce temps d’échange et de partage invite l’enfant à devenir à son tour l’héritier d’une histoire familiale, lui permettant de s’inscrire dans une lignée pour pouvoir construire sa propre identité.

L’éducation des enfants Ă©tant rĂ©servĂ©e aux parents, la formule garde grand-parentale est un concentrĂ© de moments de partage et de bonheur. AccompagnĂ©s par un professionnel de la garde d’enfants, grands-parents et petits-enfants se rĂ©servent ainsi des moments choisis et privilĂ©giĂ©s : sorties au musĂ©e, jardinage, atelier cuisine, partage d’histoires de vie… Ces moments partagĂ©s seront vecteur d’apprentissages forts pour l’enfant : patience, plaisir de donner et de recevoir, entraide, curiositĂ©, … Bref, des instants oĂą l’on apprend Ă  prendre son temps et Ă  partager des moments avec des ĂŞtres qui nous sont chers.

* Selon les conditions de l’article 199 sexdecies du CGI

** Selon conditions en vigueur. Renseignements auprès de votre CAF.

*** Étude quantitative « Le Bonheur et les français » – mars 2014 réalisée pour le groupe O2 par Market Audit, auprès d’un échantillon national en ligne représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

vdc-pub4