O2 » GARDE D'ENFANTS » GARDE CHEZ LES GRANDS-PARENTS

GARDE CHEZ LES GRANDS-PARENTS

Des solutions sur mesure pour Ă©pauler les grands-parents dans la garde de leurs petits-enfants

  • De façon rĂ©guliĂšre ou ponctuelle
  • Chez vous ou sur votre lieu de vacances
  • Sortie d’école, sortie de crĂšche
  • En journĂ©e, en soirĂ©e

Le principe de la garde grand-parentale est simple :

Les grands-parents prennent soin de leurs petits-enfants avec l’aide d’une nounou O2. En plus d’apporter un soutien aux grands-parents dans certaines tĂąches, critiques ou fatigantes (aide au moment du bain, prĂ©paration des repas, surveillance lors des sorties en famille,
), cette solution valorise les aspects intergĂ©nĂ©rationnels chers aux mĂ©thodes O2 favorisant le partage entre les gĂ©nĂ©rations.

Des professionnels de confiance

Recrutement sélectif, formations, suivi

â–ș En savoir plus

sur notre expertise

Comment financer nos services ?

â–ș En savoir plus

sur les aides existantes

Notre priorité

la sĂ©curitĂ© et l’Ă©veil

â–ș En savoir plus

sur notre Méthode O2 élaborée avec des experts


COMBIEN ÇA COÛTE CONCRÈTEMENT ?

â–ș Simulation gratuite

PAROLES D’EXPERT

STÉPHANE CLERGET, pĂ©dopsychiatre

« MĂȘme si les parents ont leur premier enfant plus tardivement qu’autrefois, grĂące Ă  la prolongation de la durĂ©e de vie et l’amĂ©lioration de la santĂ© chez les personnes ĂągĂ©es, les enfants peuvent profiter plus longuement de la prĂ©sence de leurs grands-parents comme de leurs arriĂšre-grands-parents. »
» Lire la suite
Les grands-parents : un vĂ©ritable complĂ©ment d’éducation

Les grands-parents d’aujourd’hui ont du temps libre Ă  offrir et gĂ©nĂ©ralement un patrimoine supĂ©rieur Ă  celui de leurs parents.

L’enseignement des rĂšgles de vie, avec l’autoritĂ© comme support, est davantage du ressort du pĂšre et de la mĂšre, ce qui donne aux grands-parents le beau rĂŽle qu’envient volontiers les parents. La relation porte plus sur la coopĂ©ration et la communication que sur la hiĂ©rarchie. Mais les rĂšgles s’enseignent aussi en douceur, comme le proposent les modĂšles bienveillants que sont les grands-parents. Sans compter sur ceux qui hĂ©sitent moins Ă  les rappeler et Ă  les imposer quand les parents se montrent trop laxistes.

C’est un vĂ©ritable complĂ©ment d’éducation qui est proposĂ© par les grands-parents, dans un cadre et un rythme diffĂ©rent que celui existant Ă  la maison ou Ă  la halte-garderie. Contrairement aux idĂ©es reçues, les modes Ă©ducatifs, mĂȘme s’ils sont dissemblables, bĂ©nĂ©ficient grandement Ă  l’enfant. En effet, il repĂšre ce qu’il y a de commun et qui se pose alors comme force de loi. Par exemple, les temps de repas, se coucher tĂŽt, ne pas taper autrui. Il repĂšre aussi ce qui change d’un lieu Ă  un autre et voit ainsi que les rĂšgles, contrairement aux lois, sont fonction des lieux et il apprend ainsi Ă  s’adapter Ă  chacun d’eux.

Par ailleurs les grands-parents qui font profiter leurs petits-enfants de leur expĂ©rience Ă©ducative de parents, ont eu le temps d’analyser leurs erreurs Ă©ventuelles. Offrir Ă  son jeune enfant divers modĂšles bienveillants avec chacun leur propre mode de fonctionnement est bon pour son dĂ©veloppement psychique. Cela enrichit sa personnalitĂ© et le rend plus ouvert.

Les grands-parents ; facilitateurs de la phase Ɠdipienne

Il arrive que les enfants se posent en rivalitĂ© avec un de leurs parents. TrĂšs tĂŽt, notamment lors de la fameuse pĂ©riode dite « Ɠdipienne », les relations parents/enfants peuvent ĂȘtre passionnelles, d’un cĂŽtĂ© comme de l’autre. Ces rapports de force sont habituellement absents ou moindres chez les grands-parents, ce qui aide l’enfant Ă  mieux nĂ©gocier cette phase cruciale dans sa future intĂ©gration sociale et son rapport aux autres.

Les grands-parents ; un rĂŽle crucial dans le dĂ©veloppement de l’estime de soi

Les grands-parents sont de bien meilleurs compagnons de jeu qu’ils ne le pensent eux-mĂȘmes : le jeune enfant n’a pas besoin que sa mamie fasse comme lui des cabrioles !

En revanche, il est trĂšs sensible Ă  ces temps informels oĂč il joue seul sous le regard protecteur et bienveillant d’une grand-mĂšre, elle-mĂȘme occupĂ©e Ă  une activitĂ© peu prenante comme la lecture et qui rĂ©pond rĂ©guliĂšrement aux brĂšves interpellations que l’enfant exprime comme pour s’assurer que sa mamie reste attentive Ă  lui.

C’est dans cette aura affective et paisible que le jeune enfant sĂ©curisĂ© dĂ©veloppe le mieux son imaginaire, son intelligence Ă©motionnelle et sa concentration avec des activitĂ©s ludiques. Sourire, fĂ©liciter, Ă©couter, rĂ©pondre, s’émerveiller : ces fonctions de maternage, essentielles Ă  tout Ăąge pour le dĂ©veloppement de l’estime de soi et de la confiance en soi chez l’enfant, nĂ©cessitent une disponibilitĂ© d’esprit dont les grands-parents sont les tenants.

Avec ses grands-parents, l’enfant se sent plus grand, plus sĂ»r de lui

Bien que plus distants en Ăąge que les parents, les enfants se trouvent plus de points communs avec eux notamment dans le rapport au temps : tandis que les adultes agissent aujourd’hui en pensant Ă  demain, les jeunes enfants comme les personnes ĂągĂ©es vivent chaque journĂ©e comme si elle Ă©tait une vie entiĂšre.

Les parents sont des idĂ©aux pour l’enfant, pouvant paraĂźtre inimitables et inatteignables. Il se sent volontiers minuscule Ă  leurs cĂŽtĂ©s. Le grand-parent est un adulte, un sachant, mais qui apparaĂźt moins tout puissant, plus accessible, plus proche. De plus, en face d’eux, les parents redeviennent officiellement des enfants puisqu’ils les appellent papa ou maman. Ainsi, avec ses grands-parents le jeune enfant se sent plus grand, plus sĂ»r de lui.

Les grands-parents ; un rĂŽle essentiel dans la construction de l’identitĂ© de l’enfant

Garant d’une transmission mĂ©morielle Ă  la fois sur le plan de la famille, mais aussi des modes de vie d’autrefois, le grand-parent permet Ă  l’enfant plus grand de se constituer un sentiment d’identitĂ© consistant, se sentant portĂ© par une histoire. Les grands-parents par leur prĂ©sence et leurs paroles aident l’enfant Ă  s’enraciner dans le passĂ© pour ĂȘtre plus solide dans son prĂ©sent et son futur. Ils sont aussi la tĂȘte de pont qui fait le lien avec les autres membres de la famille, oncles, grandes-tantes, cousins proches ou lointains. Ils font aussi le lien entre les vivants et les morts de la famille qu’ils ont connus.

Leur Ăąge avancĂ© est l’occasion pour l’enfant qui se questionne plus tĂŽt qu’on ne le croit sur la mort, de tirer expĂ©rience de leur sagesse face Ă  ces questions existentielles. Inquiet par la disparition de leurs parents, la prĂ©sence de leurs grands-parents les rassure, comme un rempart logique dans l’ordre des gĂ©nĂ©rations.


RAJAA CHAABI, Experte mĂ©tier, directrice de l’Institut de Recherche sur le Vieillissement O2

« La grand-parentalitĂ© demeure l’un des piliers structurant le sentiment d’appartenance Ă  une famille et illustrant ses racines… »
» Lire la suite
Au-delĂ  de l’aspect strictement biologique du vieillissement, l’avancĂ©e en Ăąge peut avoir des consĂ©quences sociales telles que la diminution des rĂ©seaux et Ă©changes sociaux, l’éloignement des enfants et petits-enfants…

Aujourd’hui, ceux que l’on nomme les « panthĂšres grises » en lien avec leur dynamisme, doivent donc rĂ©inventer leur rĂŽle dans cette nouvelle sociĂ©tĂ© et ce, afin de conserver leurs statuts de « relieurs », de « transmetteurs » de l’histoire familiale et de ses valeurs.

Conscients que ces changements sociĂ©taux impactent fortement cette gĂ©nĂ©ration et afin de lutter contre l’isolement et la solitude, nous avons dĂ©cidĂ© d’accompagner la grand-parentalitĂ© en Ɠuvrant au quotidien pour maintenir voire restaurer ces liens intergĂ©nĂ©rationnels.

Nous avons ainsi pensé une offre de service, la premiÚre offre de garde conjointe grand-parentale leur permettant de profiter de leurs petits-enfants sans fatigue et en toute sérénité.

En inscrivant ainsi les grands-parents dans le prĂ©sent et dans le futur – les petits-enfants Ă©tant l’hĂ©ritage pour le futur, les grands-parents ont envie de les voir grandir et devenir adultes – nous leur permettons non seulement de conserver ce lien privilĂ©giĂ© grands-parents/enfants pour favoriser ensuite la transmission des valeurs et de l’histoire familiales mais aussi de donner une image complĂšte et positive de leur histoire de vie !

Soutenir les liens avec les petits-enfants, c’est accompagner la personne dans son environnement familial et donc dans ses interactions avec l’extĂ©rieur, avec son entourage, son environnement, tout en gardant Ă  l’esprit que vivre c’est exister pour soi mais Ă©galement pour les autres.


SANDRINE PIROT, Experte Petite Enfance du Groupe O2

« DiffĂ©rente de la relation parents /enfants, la relation petits-enfants/ grands-parents est unique et prĂ©cieuse. CrĂ©er et entretenir les liens intergĂ©nĂ©rationnels enfants / grands-parents permet la transmission d’un patrimoine mĂ©moriel. »
» Lire la suite
En effet, le grand-parent, Ă  la fois hĂ©ritier et porteur du passĂ©, devient donateur naturel d’une malle aux trĂ©sors qui se compose de souvenirs et d’expĂ©riences de vie riches en anecdotes. Offrir ce temps d’échange et de partage invite l’enfant Ă  devenir Ă  son tour l’hĂ©ritier d’une histoire familiale, lui permettant de s’inscrire dans une lignĂ©e pour pouvoir construire sa propre identitĂ©.

L’éducation des enfants Ă©tant rĂ©servĂ©e aux parents, la formule garde grand-parentale est un concentrĂ© de moments de partage et de bonheur. AccompagnĂ©s par un professionnel de la garde d’enfants, grands-parents et petits-enfants se rĂ©servent ainsi des moments choisis et privilĂ©giĂ©s : sorties au musĂ©e, jardinage, atelier cuisine, partage d’histoires de vie… Ces moments partagĂ©s seront vecteur d’apprentissages forts pour l’enfant : patience, plaisir de donner et de recevoir, entraide, curiositĂ©, 
 Bref, des instants oĂč l’on apprend Ă  prendre son temps et Ă  partager des moments avec des ĂȘtres qui nous sont chers.

* Selon les conditions de l’article 199 sexdecies du CGI

** Selon conditions en vigueur. Renseignements auprĂšs de votre CAF.

*** Étude quantitative « Le Bonheur et les français » – mars 2014 rĂ©alisĂ©e pour le groupe O2 par Market Audit, auprĂšs d’un Ă©chantillon national en ligne reprĂ©sentatif de la population française ĂągĂ©e de 18 ans et plus.

1 Budget moyen observé chez plusieurs organismes pour un séjour de 7 jours en France au mois de juillet

2 Exemple pour une famille dont le quotient familial est situĂ© entre 501 et 702 €. Renseignements auprĂšs de votre CAF.

3 Sur la base de 30 heures de prestations de garde d’enfants “ludo-Ă©ducative” au tarif horaire de 22.98 € en zone A qui couvre les villes de province Ă  l’exception des villes en zone B (Ă  savoir le dĂ©partement du RhĂŽne, les communes couvertes par l’agence d’Antibes, celle d’Annecy et les communes de l’Ile de RĂ©) aprĂšs application de la rĂ©duction d’un euro de l’heure Ă  compter de 25 heures mensuelles. Tarifs applicables du 01/01/2015 au 30/06/2015.

4 Dans le cadre de la PAJE selon les conditions lĂ©gales en vigueur, pour une famille dont les revenus annuels sont supĂ©rieurs Ă  53 984 € qui fait appel Ă  O2 pour prendre soin de deux enfants de plus de 3 ans nĂ©s avant le 01/04/2014. Renseignements auprĂšs de votre CAF

5 Sur la base de 50 heures de prestations de garde d’enfants “ludo-Ă©ducative” au tarif horaire de 21.98 € en zone A qui couvre les villes de province Ă  l’exception des villes en zone B (Ă  savoir le dĂ©partement du RhĂŽne, les communes couvertes par l’agence d’Antibes, celle d’Annecy et les communes de l’Ile de RĂ©) aprĂšs application de la rĂ©duction de deux euros de l’heure Ă  compter de 50 heures mensuelles. Tarifs applicables du 01/01/2015 au 30/06/2015.

6 Insee, enquĂȘte Famille et Logements 2011.

vdc-pub4